Dans l'actualité récente

Portugal : Guerreiro à Dortmund avant la fin de l’Euro !

Voir le site Euro 2016 de football

Raphaël Guerreiro
Par Axel BENCHINA|Ecrit pour TF1|2016-06-15T08:21:38.563Z, mis à jour 2016-06-15T10:15:20.010Z

Auteur d’un très bon match mardi soir face à l’Islande (1-1), Raphaël Guerreiro a définitivement convaincu les dirigeants du BVB Dortmund.


D’après L’Equipe, le Lorientais Raphaël Guerreiro devrait s’engager avec Dortmund avant la fin de l’Euro auquel il participe avec le Portugal. Une fois de plus Lorient laisse filer une pépite pleine de promesses.


Une visite médicale à Paris ?



Les Portugais résident où le XV de France a l’habitude de demeurer le temps d’un tournoi des Six Nations où d’un test-match, à Marcoussis. C’est bien là que Raphaël Guerreiro, 22 ans, pourrait signer un contrat qui le lancerait dans le grand bain des meilleurs latéraux gauche d’Europe. Le jeune Franco-portugais devrait en effet passer sa visite médicale ce mercredi avant de s’engager au Borussia Dortmund dans la foulée ou jeudi. Guerreiro devrait s’engager pour quatre ans avec le vice-champion d’Allemagne. Les deux clubs se seraient entendus pour un transfert de 12 millions d’euros et un bonus de 20% si le Lorientais s’engageait ailleurs par la suite. Mardi soir, le latéral a annoncé, après le match face à l’Islande, que ce n’était pas le moment de parler d’un éventuel transfert. Ce mercredi, cela pourrait donc changer et permettrait ainsi au jeune joueur d’évacuer la pression du mercato.


Un avenir radieux devant lui ?


Mardi soir face à l’Islande, Raphaël Guerreiro, titulaire, a livré une prestation de haute volée. Discipliné défensivement, appliqué techniquement, capable de déborder quand il le faut et très précis sur coups de pied arrêtés, Guerreiro a tout du latéral moderne. Né en France, au Blanc-Mesnil, Raphaël Guerreiro a choisi d’évoluer sous les couleurs du pays de son père. Après son premier match en compétition international ce mardi, il clamait sa joie et sa fierté d’évoluer avec les Lusitaniens : « C’est magnifique. Je suis né en France et porter les couleurs du Portugal dans ce pays pour une compétition comme l’Euro, c’est quelque chose d’énorme pour moi, mais aussi pour ma famille, qui doit être fière de moi. Avec Anthony (Lopes), on s’est dit que c’était génial pour nous de vivre sur ça ».



en savoir plus : Equipe du Portugal de Football