Guide de survie pour les dames : ce qu'il faut savoir sur cet Euro

Voir le site Euro 2016 de football

Supporters français avec des drapeaux
Par Justine SOIGNON|Ecrit pour TF1|2016-06-04T16:41:09.154Z, mis à jour 2016-06-04T16:53:54.442Z

Mesdames, faites-vous dès maintenant à l’idée que vous n’échapperez pas à l'Euro. Mais pas d’inquiétudes ! Cette rubrique est là pour vous aider à vous préparer. Aujourd'hui, quelques infos à retenir.


J-6 avant le début du Mondial. Mais avant de se laisser gagner par la liesse populaire et de poser ses fesses devant un match, voici quelques petites choses à savoir. Les Bleus comptent sur vous.


Les chiffres

L’Euro en France, c’est 24 équipes, 4 semaines de compétition et 51 matches.

Un match dure 2 mi-temps de 45 minutes et parfois, il ne se passe rien. Mais genre, vraiment rien.

51 matches x 2 mi-temps de 45 minutes = 4590 alléchantes minutes (ou 76h30) de football.

La mi-temps dure 15 minutes. Si tu penses être enfin libre de parler de ton boulot, des enfants ou de ta copine Sophie, que nenni. La pause est dédiée à l’analyse technique des hommes se croyant fins tacticiens. C’est là que tu pourras entendre : « Mais quelle chèvre cet arrière gauche ! Même ma grand-mère en déambulateur couvrirait plus de terrain » ou « Si j’étais Didier (Deschamps, le sélectionneur des Bleus), je ferais sortir Olivier (Giroud). Il rate tout ce qu’il peut, on dirait Cavani ! » Même si vous êtes vexée de ne pas avoir une oreille attentive, évitez de lui rappeler qu’il n’est pas Didier, le réveil serait trop brutal.

Les règles

En deuxième période, les joueurs n’ont aucun problème d’orientation. Ils changent juste de côté au retour des vestiaires pour que les deux équipes soient à égalité en ce qui concerne les conditions météo (vent, soleil, moitié de terrain détrempée, taupes…)

Un penalty ne peut être sifflé que si le joueur fauché est dans la surface de réparation. Inutile donc de hurler « PENOOO » à tout bout de champ.

La surface de réparation n’est pas l’endroit où l’on s’occupe de raccommoder les joueurs blessés. Il s’agit de la zone située devant les buts. Et si elle s’appelle ainsi c’est parce qu’en anglais « réparation » se dit « penalty ».

Le petit (quoique pas toujours petit) homme en jaune ou noir au milieu du terrain n’est pas un joueur qui s’est trompé de terrain, non, c’est l’arbitre.

La Ola sur le canapé est proscrite depuis 1875 mais certains irréductibles s’entêtent toujours. Vous pouvez les imiter, à vos risques et périls (et à ceux du lustre).

Et enfin, non, Zinedine Zidane n’est plus sur le terrain, ça ne sert à rien de demander.