Dans l'actualité récente

France-Islande : Qui sont les héros islandais ?

Voir le site Euro 2016 de football

Euro 2016 : comment l'Islande s'est incrustée en quart de finale
Par Louis-Marie VALIN|Ecrit pour TF1|2016-06-28T19:45:34.713Z, mis à jour 2016-06-29T09:48:55.968Z

Ils sont blonds, ils sont barbus, ils sont costauds, ils ont des noms imprononçables et composent l'équipe sensation de cet Euro. Mais qui sont vraiment ces vikings prêts à envahir l'Europe du foot ?

On ne parle plus que de l'Islande, cette équipe au collectif soudé et à la solidarité sans faille. Pourtant, derrière l'équipe se cache onze individualités, invariablement alignées par le sélectionneur Lars Lagerbäck. Portraits de ces hommes venus du Nord qui, à l'instar de leurs ancêtres, s'attaquent à la France après avoir mis l'Angleterre à genoux.

Évoluant tous en dehors de leur île, ils possèdent une expérience au haut niveau qui leur a permis de surprendre depuis le début de l'Euro.


Hannes Halldorsson (32 ans/36 sélections)

Gardien de but - Bodo/Glimt (Norvège)  

Extraordinaire depuis le début de l'épreuve, il n'est pourtant professionnel que depuis trois ans ! Appartenant au club du NEC Nimègue en Ere Divisie (Pays-Bas), il était prêté en Norvège cette saison. Impressionnant sur sa ligne, il a déjà effectué 21 arrêts dans cet Euro.

Réalisateur de profession, il a notamment concocté les clips de présentation des candidats Islandais à l'Eurovision. 

Birkir Saevarsson (31/60)

Arrière droit - Hammarby (Suède) 

S'il peut évoluer à tous les postes de la défense, Lagerbäck l'a fixé au poste d'arrière droit où sa rugosité fait des merveilles. Profil plutôt défensif, il ne se montre que rarement dans le camp adverse

Il s'est malheureusement fait remarquer en marquant un but contre son camp face à la Hongrie (1-1).

Kari Arnason (33/51)

Défenseur central - Malmö (Suède) 

L'un  des tauliers de l'équipe, il est passé par de nombreux pays (Danemark, Angleterre, Ecosse) avant d'arriver en Suède. Capable d'évoluer au milieu, il possède de vraies qualités techniques et de relance.

N'hésitant pas à monter dans la surface adverse, il a ainsi réalisé deux passes décisives dans le tournoi, à chaque fois en déviant une longue touche de son capitaine Gunnarsson.

Ragnar Sigurdsson (29/58)

Défenseur central - Krasnodar (Russie) 

Très expérimenté, il a joué en Suède et au Danemark avant de rejoindre le relevé championnat russe. Leader de l'équipe, il est la clé de voûte du système défensif Islandais. 

 Buteur face à l'Angleterre, il a été élu homme du match

Ari Skulason (29/41)

Arrière gauche - OB (Danemark)

Formé à Heerenven, aux Pays-Bas, le petit latéral est une véritable mobylette capable d'enchaîner les aller-retours dans son couloir.

Polyvalent et capable d'évoluer plus haut sur le terrain, il possède une qualité de centre remarquable.

Johann Gudmundsson (25/49)

Milieu droit - Charlton Athletic (Championship) 

Évoluant depuis toujours en Angleterre (hormis un passage à Alkmaar aux Pays-Bas), il est passé par Chelsea et Fulham avant de se fixer à Charlton.

Véritable technicien, il apporte une créativité dans un couloir droit où son latéral lui laisse beaucoup de liberté en le déchargeant des tâches défensives.

Gylfi Sigurdsson (26/41)

Milieu central - Swansea City (Premier League) 

La star de l'équipe. Techniquement au dessus du lot, c'est un joueur qui compte en Premier League avec Tottenham et aujourd'hui Swansea. Décisif, très adroit sur coup franc, il marque beaucoup de buts et donne de nombreuses passes décisives.

Placé un peu plus bas sur le terrain en sélection pour toucher un maximum de ballons, il est chargé d’orienter le jeu de son équipe. Très collectif, il est également très actif à la récupération.

Aron Gunnarsson (27/61)

Milieu central - Cardiff City (Championship) 

Le capitaine de l'équipe. Charismatique, combattant, il incarne mieux que personne cette équipe Islandaise. Joueur de Cardiff avec qui il a connu la Premier League et le Championship, il est rugueux à souhait. Un poison.

Compensant une technique moyenne par une agressivité de tous les instants, il est le parfait pendant de Sigurdsson. Surpuissant, ses touches longues offrent régulièrement des situations de buts, comme lors du match contre l'Angleterre.

Birkir Bjarnason (28/50)

Milieu gauche - FC Bâle (Suisse) 

Baroudeur, celui que les supporters Islandais ont surnommé Thor, est le seul a avoir connu le football italien à Pescara et la Sampdoria avant de rejoindre la Suisse. Il a conservé de ses années transalpines une rigueur tactique essentielle au jeu de Lagerbäck.

Principalement occupé à défendre pour laisser le couloir gauche à Skulason, il a cependant marqué dans cet Euro, contre le Portugal.

Jon Dadi Bodvarsson (24/6)

Attaquant Kaiserslautern - (Bundesliga 2) 

Petit dernier de ce onze type, il a gagné sa place lors de la phase de poule en abattant un travail défensif considérable. Joueur très physique (1m90/84kg), il tient un rôle ingrat de pivot remiseur, chargé d'user la charnière adverse pour donner des espaces à son comparse.

Malgré son jeu défensif, il a offert l'ouverture du score à l'Islande contre l'Autriche.

Kolbeinn Sigthorsson (26/41)

Attaquant - FC Nantes (France)  

Après quatre passés à l'Ajax Amsterdam, il est le seul Islandais à évoluer en France, au FC Nantes, depuis l'an dernier. Rapide (il a été flashé à 32km/h durant le premier tour) et technique, il complète parfaitement Bodvarson en prenant les espaces en contre-attaque.

Meilleur buteur Islandais en activité avec 21 buts, il se rapproche inéluctablement du record de la légende Gudjohnssen.


en savoir plus : Equipe d'Islande de Football