Dans l'actualité récente

Hodgson, sélectionneur le mieux payé, Deschamps 6ème

Voir le site Euro 2016 de football

roy hodgson press england portugal
Par Christopher LE CAER|Ecrit pour TF1|2016-06-05T12:54:43.287Z, mis à jour 2016-06-05T13:40:13.612Z

Au petit jeu des sélectionneurs présents à l'Euro qui ont le salaire le plus élevé, l'anglais Roy Hodgson arrive en tête avec 5 millions d’euros environ. Didier Deschamps se hisse à la sixième place.

En moyenne, le sélectionneur d’une équipe nationale à l’Euro 2016 gagne 1,172 millions d’euros à l’année.

Cinq matchs de l'Euro en Ultra HD sur TF1 :


And the winner is… Roy Hodgson ! Le sélectionneur anglais est le mieux payé des techniciens présents à l’Euro 2016 avec 5 millions d’euros de salaires versés par la fédération anglaise. Le podium est complété par l’Italien Antonio Conte qui reçoit 4,6 millions d’euros à l’année et le Turc Fatih Terim avec 3,5 millions d’euros.

Deschamps en 6ème position

Joachim Löw, qui a amené la « Mannschaft » au titre de champion du monde en 2014, arrive en quatrième position de ce classement avec environ 3,2 millions d’euros, juste devant le sélectionneur espagnol Vicente del Bosque (3 millions d’euros). Didier Deschamps doit se contenter de la sixième place avec 2 millions d’euros de salaire. Marcel Koller, qui a qualifié l’Autriche pour son deuxième Euro (après 2008, pays co-organisateur), est en septième position avec 1,5 million d’euros. Fernando Santos, homme fort du Portugal depuis fin septembre 2014, arrive en huitième place (1,2 million d’euros). Martin O’Neill, successeur de Giovanni Trapattoni sur le banc de la République d’Irlande reçoit un million d’euros pour diriger la sélection d’outre-Manche. Le Belge Marc Wilmots complète le top 10 avec 750 000 euros de salaire.

Leonid Slutsky ne coûte rien à la Russie

Beaucoup plus loin dans ce classement, très très loin même, on retrouve le sélectionneur de la Russie. Leonid Slutsky ne reçoit rien de sa Fédération. Une fédération russe qui était pourtant généreuse avec son prédécesseur Fabio Capello (2012-2015), qui percevait 7 millions d’euros par an (et une indemnité estimée à 15 millions suite à son licenciement, à trois ans de la fin de son contrat). Leonid Slutsky présente néanmoins la particularité, unique dans cet Euro 2016, de doubler la fonction de sélectionneur national avec celle d’entraîneur de club, au CSKA Moscou.