Dans l'actualité récente

Hongrie, Islande, Italie... Surprises de ce début d'Euro ?

Voir le site Euro 2016 de football

Buffon
Par Audrey Deschamps|Ecrit pour TF1|2016-06-15T13:23:31.324Z, mis à jour 2016-06-15T13:23:33.115Z

On les disait faibles sur le papier ou moins en forme que d'habitude mais sur le terrain la Hongrie, l'Italie et l'Islande ont montré tout le contraire. A voir pour la suite.

Ces trois équipes ont fait une très belle entame dans la compétition. Elles étaient pourtant loin d'être favorites par rapport à leur adversaire créant ainsi l'étonnement. .


L'Italie est encore et toujours là

C'est une Squadra Azzurra diminuée par de nombreux cadres blessés, qui a débuté cet Euro en France. Et que l'on annonçait vieillissante.
Face à la Belgique et ses stars Hazard, De Bruyne et autre Fellaini, le combat semblait déséquilibré et peut être perdu d'avance. Pourtant la sélection italienne a démontré comme souvent une maîtrise inattendue et un jeu des plus fluides sous l'œil tactique et le coaching payant d'Antonio Conte. Les diables rouges ont butté sur le réalisme, l'efficacité collective et La Défense de fer des transalpins. L'Italie répond une nouvelle fois présente lors dès grands rendez-vous.

La Hongrie en tête du groupe F

C'est le carton de ce premier tour de l'Euro dans le groupe F. Et l'occasion gâchée de l'Autriche  plus forte tactiquement et individuellement que son adversaire hongrois. Les Autrichiens ont manqué d'efficacité face à des Hongrois plus opportunistes et décomplexés qui ont ouvert la marque et profité d'un adversaire réduit à 10 pour glaner un victoire 2-0 à la surprise générale. Et créant la vraie sensation pour ce début d'euro.

Les guerriers islandais

On pouvait aisément penser que le Portugal de Ronaldo n'allaitent faire qu'une bouchée du petit poucet islandais lors de ce premier tour. Cela n'a pas été le cas même si la Selecao a dominé et eu une possession de balle permanente. Mais les portugais ont fait face à de valeureux guerriers du Nord et un excellent portier nommé Halldorson. Pour concéder un match nul 1-1. Les Islandais qui avaient déjà surpris lors des qualifications continuent de montrer leur solidité dans cet Euro.