Dans l'actualité récente

Islande : Les secrets d'une stratégie redoutable

Voir le site Euro 2016 de football

Euro 2016 : énorme sensation, l'Islande renvoie l'Angleterre à la maison
Par Teddy VADEEVALOO|Ecrit pour TF1|2016-06-28T08:25:56.886Z, mis à jour 2016-06-28T11:01:04.377Z

L'Islande est incontestablement l'équipe surprise de cet Euro. Qualifiée aux dépens de l'Angleterre pour les quarts de finale, la sélection entraînée par Lars Lagerbäck a plus d'un tour dans sa poche.

Les Bleus ont raison de se méfier de leur prochain adversaire. Opposée à l'équipe de France en quart de finale dimanche prochain, l'Islande n'est pas une équipe à sous-estimer.

Un parcours exemplaire pour en arriver là

En qualifications, déjà, l'Islande avait surpris. Turquie, Pays-Bas, République Tchèque : tous se sont inclinés au moins une fois face aux redoutables Islandais. S'ils ont terminé deuxièmes de leur groupe, derrière les Tchèques, les hommes de Lagerbäck ont laissé l'impression d'une équipe difficile à battre. Et le confirme dans cet Euro. En ouverture, le Portugal s'est ainsi cassé les dents sur le bloc islandais (1-1), avant qu'un succès arraché dans les derniers instants face à l'Autriche ne permette aux partenaires du vétéran Eidur Gudjohnsen d'avoir l'honneur d'affronter l'Angleterre en 8ème de finale.

Ce lundi, l'exploit a ainsi été immense. Pourtant refroidis par un penalty précoce transformé par Rooney, les Islandais ont retourné la situation en l'espace de 12 minutes grâce au défenseur R. Sigurdsson et à l'attaquant nantais Sigthorsson (1-2). Résistant jusqu'au bout aux offensives désordonnées des Anglais, les Insulaires ont réalisé l'un des plus beaux exploits de l'histoire de l'Euro.

Une équipe solide et solidaire

Pour arriver à ce niveau, l'Islande a su se construire une équipe cohérente composée par le Suédois Lars Lagerbäck, qui a déjà fait ses preuves dans le passé avec la sélection de son pays. La formation s'articule autour d'un 4-4-2 à plat immuable et de joueurs athlétiques. La charnière est exemplaire dans ce domaine avec une mention spéciale à Ragnar Sigurdsson, impérial face à l'Angleterre. Au milieu, son homonyme Gylfi Sigurdsson est chargé de mener le jeu et d'apporter une touche créative pour négocier au mieux les contres de son équipe. Et devant, le duo Bodvarsson-Sigthorsson joue les déménageurs sur les longs ballons envoyés de derrière. 

Laissant volontiers la possession à leurs adversaires (moyenne de 35% de possession depuis le début de l'Euro), les Islandais n'en sont pas pour autant moins dangereux. Au contraire. Ils possèdent une efficacité redoutable en ayant converti 4 de leurs 21 tirs en phase de poule, soit un excellent ratio d'un but tous les cinq tirs. Face à l'Angleterre, c'est encore mieux avec deux buts en huit tirs. Implacable. L'équipe de France devra ainsi se méfier des coups de pieds arrêtés et des longues touches du capitaine Gunnarsson qui ont amené deux buts de son équipe dans cet Euro. Beaucoup d'atouts pour une équipe aussi modeste. C'est là tout le travail réalisé par Lagerbäck depuis son arrivée en 2011. Et son Islande ne compte pas s'arrêter en si bon chemin. Les Bleus sont prévenus...

en savoir plus : Equipe d'Islande de Football