Dans l'actualité récente

Italie : La Squadra Azzurra fidèle à elle-même

Voir le site Euro 2016 de football

Graziano Pellè (Italie)
Par Francois TOUMINET|Ecrit pour TF1|2016-06-28T10:20:32.649Z, mis à jour 2016-06-28T11:07:14.745Z

Dans son style inimitable, l'Italie fait son chemin dans cet Euro après son succès de prestige face à l'Espagne en 8èmes de finale (2-0). Un style basé sur une discipline irréprochable.

Faute de choc sur le terrain, l'Italie s'est laissé aller à une démonstration face au champion d'Europe en titre espagnol.

Une Italie « très italienne »

Gerard Pique avait  raison de se méfier de l'Italie avant ce choc des huitièmes de finale. En la qualifiant de « très italienne », il pressentait une Squadra azzura droite dans ses bottes, s'appuyant sur les points forts (discipline, défense de fer, attaques rapides) qui accompagnent la sélection transalpine depuis presque toujours. Au lendemain de l'élimination de sa sélection, on peut juste faire remarquer au défenseur central du FC Barcelone qu'il ne s'était pas trompé. 

Plus solide face aux gros

Pourtant, les stats, au sortir de la phase de poule, n'étaient pas vraiment flatteurs pour Conte et ses hommes. 8,3 tirs par match  (seules trois équipes avaient fait pire), idem pour les dribbles avec 4.3 en moyenne et 48,7 % de possession de balle, soit une 13e place sur les 24 participants. 13e, c'était aussi le classement de la Squadra Azzurra concernant la proportion de passes réussies (78.4 %). Ces stats du premier tour publiées au lendemain de la défaite contre l’Irlande avaient ramené tout le monde sur terre en Italie après les débuts en fanfare face à la Belgique. Sans écarter la possibilité que face à plus fort, les Azzuri sauraient comment s'y prendre. Dans ce sens, la démonstration au Stade de France ce lundi aura été patente.

Une équipe disciplinée

La théorie qui veut que la Nazionale s’éclate face aux gros et déçoit contre les petits s'est confirmée et la démonstration face à l'Espagne a nouvelle fois mis en lumière ses qualités remarquables. Au cours de cet Euro, avec sa défense made in Juventus, l'Italie n'a pas encaissé le moindre but quand le trio Barzagli-Chiellini-Bonucci a été aligné devant Gianluigi Buffon. Hier, ils ont étouffé leur coéquipiers en club, Alvaro Morata, et empêché les Espagnols de trouver le chemin des filets. C'est d'ailleurs la 19e fois dans l'histoire de la compétition que l'Italie garde ses cages inviolées. Soit plus que toute autre sélection. Une vraie marque de fabrique. Voilà les Allemands, futurs adversaires sur sa route en quarts, prévenus.   


en savoir plus : Equipe d'Italie de Football