Dans l'actualité récente

Italie : Gianluigi Buffon, l'immortel

Voir le site Euro 2016 de football

Buffon annonce son forfait pour ce soir en souhaitant 'bonne chance' à Sirigu
Par Axel BENCHINA|Ecrit pour TF1|2016-06-07T10:36:12.349Z, mis à jour 2016-06-07T12:54:18.044Z

Depuis la Coupe du monde 2002, Gianluigi Buffon a toujours été titulaire dans le but italien lors des compétitions internationales. Une longévité exceptionnelle... qui pourrait encore durer.

A 38 ans, Gianluigi Buffon ne semble pas faiblir sur les terrains de football, bien au contraire… Le portier italien, considéré longtemps comme le meilleur du monde à son poste, a envie de réaliser un bel Euro même s’il sait que son équipe n’est pas favorite.

Le 17 juin prochain l'Italie de Gianluigi Buffon affrontera la Suède de Zlatan Ibrahimovic. Un mauvais souvenir pour le gardien italien qui avait encaissé un but magnifique du Suédois à l'Euro 2004. 


Une saison encore exceptionnelle

De nouveau champion avec la Juventus Turin (son septième titre avec le club), Gianluigi Buffon a en plus réalisé des prouesses remarquables cette saison. Il a notamment battu le record d’invincibilité pour un gardien de Série A. Buffon est resté 973 minutes sur les terrains italiens en gardant sa cage inviolée. Le précédent record était de 930 minutes. Son club était pourtant mal embarqué en début de saison mais la solidité de la défense turinoise et l’éclosion de Paulo Dybala ont renversé la tendance.


Le dernier rempart d’une défense toujours au top


L’Italie est toujours réputée pour avoir une bonne défense et la présence de Buffon dans la cage n’y est pas étrangère. En équipe d’Italie ou à la Juve, « Gigi » Buffon a côtoyé les plus grands : Fabio Cannavaro, Alessandro Nesta, Lilian Thuram… Tous ont pu compter sur le portier au palmarès impressionnant : sept championnats italiens, une Coupe du Monde, second au Ballon d’Or 2006… Le gardien de 38 ans analyse pourtant sa carrière avec une humilité incroyable : « J'ai essayé de faire mon travail, de m’entraîner dur et de ne jamais me concentrer sur autre que de protéger mon but. Le reste n’était pas entre mes mains. Je voulais être fidèle à mes devoirs, qui était d’empêcher le ballon d'entrer dans mes filets ». Le dernier rempart aux 157 sélections tentera de nouveau de faire son devoir pour cet Euro en France même s’il ne voit pas son équipe favorite : « À l'heure actuelle, pour être honnête, nous ne sommes pas favoris pour gagner le tournoi. L’Allemagne est championne du monde. Ils ont presque la même équipe que celle qui avait gagné au Brésil. L’Espagne voudra remporter son troisième Euro, une distinction rare pour une nation. La Belgique est actuellement numéro un selon les classements de la FIFA. La France va jouer à la maison. Nous pourrions venir après ces quatre équipes. »