Italie : Encore oubliée à tort, la Squadra ?

Voir le site Euro 2016 de football

Thiago Motta   Italie
Par Axel BENCHINA|Ecrit pour TF1|2016-06-07T15:11:56.071Z, mis à jour 2016-06-07T15:25:33.162Z

Pour cet Euro 2016 et comme souvent, l’Italie ne fait pas partie des favoris. Pourtant, elle réussit bien souvent à créer la surprise.


Sans pratiquer un football flamboyant et sans star internationale offensivement, l’Italie arrive à l’Euro avec un statut d’outsider. Mais sa capacité à déjouer les pronostics pourrait encore en surprendre plus d’un…

Le 17 juin prochain, l'Italie affrontera la Suède en direct sur TF1. 


Sans faire de bruit, l’Italie fait son nid

L’Italie a avancé en qualifications dans l’indifférence générale. Comme souvent. Pourtant, elle n’a pas perdu une seule fois. La Croatie, principal rival du groupe, n’a pas réussi à battre la Nazionale (1-1 à l’aller et au retour). En 2006, l’Italie ne partait pas favorite non plus. Elle réussit pourtant à remporter la compétition en déjouant notamment les pronostics contre l’Allemagne en demi-finales à Dortmund, au Westfalenstadion. Les hommes de Marcelo Lippi réalisèrent l’exploit de ne concéder que deux buts dans la compétition… Un contre-son-camp et la Panenka de Zidane en finale. La défense de fer était déjà le mot d’ordre il y a dix ans. Lors du dernier Euro, l’Italie refit le coup face à l’Allemagne en demi-finales. Avec Cassano et Balotelli, à la pointe de l’attaque, personne ne voyait la Squadra Azzura aller aussi loin. Cette année encore, l’Italie pourra compter sur sa défense en or et sur l’indifférence totale des spécialistes à son égard.

Tout miser sur la défense


En 1998, l’équipe de France remporta la Coupe du monde grâce à une défense impériale. L’Italie, maîtresse en l’art du Catenaccio, pourrait ainsi tout miser sur sa défense pour espérer aller loin. Avec Buffon, Barzagli, Bonucci et Chiellini, la Nazionale a surement la défense la plus expérimentée du tournoi. Les Turinois, qui se connaissent très bien, sont champions d’Italie depuis 2012 en évoluant ensemble. La vrai point fort italien pour cet Euro vient surtout de cette culture transalpine qui ne lâche jamais et qui était jadis si bien définie par Johan Cruyff : « L’Italie est une équipe qui ne peut pas vous battre, mais contre laquelle vous pouvez très bien perdre ». C'est toujours vrai.