Dans l'actualité récente

Italie : Une défense imprenable

Voir le site Euro 2016 de football

2 – Gianluigi Buffon – Juventus – 86
Par Axel BENCHINA|Ecrit pour TF1|2016-06-07T13:55:47.365Z, mis à jour 2016-06-07T14:11:06.527Z

Les Italiens ont réussi leur préparation. Avec deux victoires en deux matches, les hommes d’Antonio Conte arrivent en France avec un maximum de confiance. Défensivement, la Nazionale impressionne.


Deux tirs. Voilà ce qu’a concédés l’Italie en deux matches de préparation. Contre l’Ecosse et la Finlande ensuite, l’Italie a été impériale en défense. De quoi les amener en finale ?

Le 17 juin, TF1 vous propose la rencontre Italie-Suède en direct à 15H. 


Deux matches, deux tirs subis

Face à la France samedi, l’Ecosse n’a clairement pas montré un visage flamboyant offensivement. Deux frappes ont été concédées par les Français. Les Italiens ont réussi à faire mieux en ne laissant les Ecossais tirer qu’une seule fois. Avec leur défense-type composée de Buffon, Barzagli, Bonucci et Chiellini, Darren Fletcher et ses coéquipiers sont rentrés qu'une seule fois dans la surface italienne sans réussir à cadrer. Idem face à la Finlande lundi soir, Salvatore Sirigu, titulaire ce soir-là, n’a pas eu à s’employer. Les Scandinaves n’ont tiré qu’une seule fois par l’intermédiaire de Roman Eremenko. Mais la frappe de l’attaquant n’était ni cadrée ni à l’intérieur de la surface italienne.


Une défense 100% turinoise


Avec Gianluigi Buffon en dernier rempart, Andrea Barzagli en axe droit, Leonardo Bonucci dans une position axiale plus reculée et Giorgio Chiellini en défenseur central gauche, l’Italie n’a pas à douter de sa défense. Alignés ensemble à la Juventus depuis 2011, les quatre joueurs sont en plus cadrés par Antonio Conte qui leur a fait confiance lorsqu’il entraînait la Vieille Dame. Cette défense est d’ailleurs la base du 3-5-2 champion d’Italie depuis 2012. Antonio Conte le sait, il ne possède pas de talent individuel exceptionnel et pourra donc compter sur cette base défensive solide : « Dans une grande compétition comme celle-ci, il faut avoir dès le début un plan de jeu défini et nous l’avons trouvé. Je veux une équipe avec un E majuscule, le collectif devra être plus important que les individualités. Je suis optimiste et je me laisserai rêver ».