Dans l'actualité récente

Angleterre : Les Gallois étouffent le début de polémique

Voir le site Euro 2016 de football

Euro 2016 : le Pays de Galles élimine l'Irlande de Nord et file en quarts de finale
Par Audrey Deschamps et Alexandre Coiquil|Ecrit pour TF1|2016-06-28T18:29:01.586Z, mis à jour 2016-06-28T21:35:50.453Z

Après la diffusion de leur célébration lors de l'élimination de l'Euro l'Angleterre par l'Islande, les Gallois ont dénié avoir voulu se moquer des joueurs de la Three Lions.


Si certains émettaient encore quelques doutes sur la rivalité entre les voisins anglais et gallois, cette vidéo va mettre les choses au clair. Il n'y a donc pas que les Islandais qui ont célébré leur victoire face à l'Angleterre en huitièmes de finale.  Le Pays de Galle, lui aussi, a fêté comme il se doit cette élimination. Dans la vidéo ci- dessous, on aperçoit Ramsey et ses coéquipiers se prendre dans les bras au moment du coup de sifflet final. Frères ennemis un jour, frères ennemis toujours !


Revanche galloise

Hasard du tirage au sort, les deux pays se sont retrouvés dans le même groupe en phase de groupe. Une confrontation qui a donc ravivé la flamme de leur rivalité . L'Angleterre a d'abord pris le dessus en dominant son voisin dans les ultimes secondes de la rencontre (2-1). Mais c'est bien le Pays de Galle qui a pris sa revanche en décrochant la première place du groupe B grâce à ses victoires sur la Slovaquie et la Russie. Mais sa plus belle victoire réside dans le fait qu'elle ait décroché son billet pour les quarts de finale en dominant l'Irlande du Nord contrairement à l'Angleterre, décevante et humiliée par l'Islande.

Les Gallois se disent supporter de l'Islande

Face au début de polémique né en Angleterre suite à la diffusion de la vidéo sur les réseaux sociaux, les Gallois ont plaidé la bonne foi lors d'un point presse tenu mardi et relayé par la BBC. «On peut trouver ces images  exagérées, mais on ne voulait pas se moquer des Anglais. On voulait aussi saluer la qualification de l’Islande, une équipe à qui on donnait peu de chances de faire quelque chose au début de la compétition, a souligné le latéral droit Chris Gunter. Il n'y a vraiment pas de manque de respect. Il y a plusieurs joueurs dans l'équipe qui connaissent des joueurs qui évoluent avec l'équipe d'Angleterre. Il n'y avait pas ce message dans notre joie. Le sentiment général qui demeurait lors du coup de sifflet final était simplement la joie d'être la dernière équipe britannique dans la compétition.»

Même son de cloche du côté de Neil Taylor, le joueur de Swansea. «On n'attendait pas du tout l’Islande à ce niveau. Je connais Gylfi (Sigurdsson) et il m'a expliqué ce que représentait le pays en terme de football. On a vu à quel point c'était extraordinaire pour eux lorsqu'ils se sont qualifiés et maintenant pendant la compétition. C'est pourquoi on a célébré leur qualification comme cela. On avait compris ce qu'ils avaient traversé pour en arriver là et à quel point ils avaient fait les choses bien. En tant que groupe de joueurs, on a supporté l'Islande pendant toute la compétition.»

en savoir plus : Equipe du Pays de Galles de Football, Equipe d'Angleterre de Football