Dans l'actualité récente

L'absence de Ramsey a pesé plus lourd que celle de Pepe

Voir le site Euro 2016 de football

Pepe
Par Louis-Marie VALIN|Ecrit pour TF1|2016-07-07T09:30:50.703Z, mis à jour 2016-07-07T11:12:50.791Z

Avec un absent de marque de chaque côté, Portugais et Gallois avaient de quoi se poser des questions avant la demi-finale, mercredi à Lyon.

Malgré leur qualification respective, les quarts de finale avaient laissé des traces pour le Portugal et le pays de Galles puisque Pepe, blessé côté portugais, et Ramsey, suspendu côté gallois, manquaient à l'appel au coup d'envoi de la demi-finale. Des absences très préjudiciables sur le papier tant ces deux hommes avaient été des maillons forts de leur sélection durant les cinq premières rencontres.

Pourtant, ces absences ont différemment impacté les deux équipes.

Bruno Alves a bien pris le relais de Pepe

Âme de la défense lusitanienne, l'absence de Pepe avait de quoi donner quelques sueurs froides aux supporters portugais qui se raccrochaient à leur solidité défensive pour entrevoir un retour au Stade de France. Pourtant, cette absence de marque ne s'est pas faite ressentir. Son remplaçant, Bruno Alves, a sorti le match qu'il fallait. 

Du haut de ses 34 ans et ses 87 sélections, le joueur de Cagliari n'est pas tout à fait  ce qu'on pourrait appeler un débutant et ça s'est vu. Pas toujours académique certes, il s'est montré autoritaire en remportant la majeure partie de ses duels et en muselant Robson-Kanu. Compensant son manque de vitesse par de l'expérience et du vice, il a su faire les fautes qu'il fallait pour annihiler les volontés offensives des diables rouges. 

Si, avec la montée en gamme de l'opposition, la présence de Pepe semble indispensable pour soulever le trophée, Bruno Alves pourra rentrer au Portugal le sentiment du devoir accompli.

Ramsey absent, le milieu gallois a subi

A contrario, le Pays de Galles pourra regretter longtemps le carton jaune stupide récolté par son milieu de terrain contre la Belgique. Suspendu pour une main inutile à la 75ème minute, Aaron Ramsey a énormément manqué à l'entrejeu gallois


Son remplaçant, Andy King a énormément souffert de la comparaison avec le milieu d'Arsenal. Malgré sa bonne volonté, il a semblé dépassé par l'intensité du match et n'a jamais réussi à se mettre à la hauteur de l'événement. Joe Allen a également été impacté par l'absence de son régulateur. Au four et au moulin pour compenser, le joueur de Liverpool a multiplié les fautes et aurait pu, sans la mansuétude de l'arbitre, retrouver les vestiaires plus tôt que prévu.

Incapable de rivaliser dans la possession, le Pays de Galles à perdu la bataille du milieu de terrain.

Le Portugal a plus de réserves

Avec cette suspension, le pays de Galles a touché ses limites du doigt. Si son onze titulaire peut rivaliser avec un grand nombre d'équipe, son effectif manque de réserve. Les gallois sont arrivés usés en demi-finale et l'absence de Ramsey aura été le coup dur de trop pour une sélection courageuse mais trop limitée.

► Un onze-type de l'Euro 2016 en tête, créez-le en cliquant ici

en savoir plus : Equipe du Portugal de Football, Equipe du Pays de Galles de Football, Euro 2016 : Portugal - Pays de Galles