Dans l'actualité récente

Pologne-Portugal : L'analyse du premier quart de finale

Voir le site Euro 2016 de football

Euro 2016 : le Portugal file en demies en éliminant la Pologne aux tirs aux buts
Par Alexandre Coiquil|Ecrit pour TF1|2016-06-30T23:14:23.421Z, mis à jour 2016-07-01T10:38:58.035Z

Vainqueur de la Pologne aux tirs au but (1-1, 5-3 tab), jeudi soir au Vélodrome, lors du premier quart de l'Euro 2016, le Portugal a encore misé sur sa capacité de réaction pour aller en demie.

> Le fait du match

Après une nouvelle rencontre fermée, qui a suivi les deux buts marqués par Robert Lewandowski et Renato Sanches, la Pologne ne s’est montrée dangereuse sur le but de Rui Patrico que par simples à coups. Dominés lors de la prolongation, les Aigles ont dû attendre les derniers instants de la rencontre pour se montrer à nouveau menaçants.

Le tournant de la rencontre pour les hommes d’Adam Nawalka a été ce duel entre Bartosz Kapustka, auteur d’un tir depuis l’entrée de la surface à la 120e minute, et Pepe. Très bien placé dans sa surface, alors que la Pologne avait créé un décalage, le stoppeur portugais a contré le tir enroulé du pied droit frappé par le Polonais. Un moment décisif pour le Portugal, finalement vainqueur aux tirs au but (5-3).

Pas aveugle, Fernando Santos a d'ailleurs rendu hommage à son défenseur, excellent jeudi soir, en conférence de presse. « Je n'aime pas parler d'un joueur en particulier, mais je dois dire que Pepe a été formidable ce soir. Les gens parlent de Cristiano Ronaldo et c'est sûr qu'il a été très bon, mais Pepe a été excellent. »

> L’homme du match

Renato Sanches

Pari réussi pour Fernando Santos. Le technicien portugais a titularisé le futur milieu de terrain du Bayern Munich, très bon lors de son entrée face à la Croatie, pour apporter du rtyhme à son entrejeu. Aligné dans un milieu avancé à trois aux côté d'Adrien Silva et Joao Mario, devant William Carvalho aligné en six, Sanches, qui a remplacé un André Gomes trop juste physiquement, a sorti une très bonne prestation. Principalement dans ce qu'on lui a demandé de faire : casser les lignes balle au pied et apporter du physique dans l'entrejeu portugais.

 Très fort physiquement, capable de se projeter rapidement vers l'avant, l'ancien joueur de Benfica a eu un certain culot pour fêter sa première titularisation dans cet Euro 2016. C'est aussi ça la jeunesse.

Troisième joueur le plus jeune à être titularisé (et buteur) dans une phase finale de l'Euro (à 18 ans et 316 jours), le Munichois a égalisé comme un grand à la 33e minute grâce à une mine du pied gauche, son mauvais pied, avant de transformer son tir au but comme un grand.  « Le coach a demandé qui voulait tirer. Cristiano a été le premier et j'ai dit que je voulais être le second. Il m'a fait confiance », a d'ailleurs expliqué le joueur formé au Benfica après la rencontre (UEFA.com). Très solide. 


> Les tops, les flops

Le flop : Cristiano Ronaldo

Si le capitaine de la sélection portugaise a réussi son tir au but, il a complètement manqué sa prestation face à la Pologne sur la pelouse du stade vélodrome. Peu inspiré, et souvent difficile à trouver en attaque, le joueur du Real Madrid a manqué tout ce qu’il a entrepris. Pas grave, il a encore au moins une rencontre pour emmener son équipe en finale de l’Euro 2016. 

Le Portugal est une véritable équipe et a appris à ne plus vivre avec sa Ronaldo-dépendance, un paramètre qui lui a joué de mauvais tours par le passé. Même en passant par un trou de souris en demi-finale, la recette anti-dépendance a encore fonctionné.


> Le chiffre du match : 5

Le Portugal s’est qualifié pour sa cinquième demi-finale en Championnat d’Europe dans son histoire (en sept participations) sans avoir gagné un seul match de la compétition dans le temps réglementaire. 

Auteur de trois matches nuls lors du premier tour (face à l’Islande 1-1, l’Autriche 0-0 et la Hongrie 3-3), puis de deux autres lors de la phase à élimination directe face à la Croatie (0-0, 0-1 a.p), et la Pologne (1-1, 5-3 tab), le Portugal attend encore son premier succès dans le tournoi.


> Le match vu depuis Twitter

Pepe est revenu à son tout meilleur niveau depuis six mois. Si le Portugal est qualifié en demi-finale de l’Euro 2016, le défenseur du Real Madrid a quand même apporté sa pierre à l’édifice. Pas de grand parcours, sans un taulier derrière. Et Pepe quand il évolue à son meilleur niveau, c'est un taulier.


Apparu très nerveux pendant toute la rencontre et surtout la séance de tirs au but, où le masque s'est brisé, Cristiano Ronaldo a célébré la qualification de son pays pour les demi-finales de l’Euro avec un poing rageur, plein de contrôle. Très loin de l'image du joueur très personnel qu'il dégage, le Ronaldo aperçu au Vélodrome était à fleur de peau. C'était si beau à voir.


Le Portugal, la France, l'Islande et l’Allemagne de Joachim Löw peuvent encore prétendre à rejoindre leurs devancières, l’Allemagne de 1996 et l’Espagne de 2008, qui ont gagné l’Euro sans perdre un seul match.

> Et maintenant ?

Non cette équipe du Portugal n’est pas la plus sexy de la compétition, de l’histoire de l’Euro ou du football, mais elle a le mérite d’avoir du répondant. Ballottée par la Hongrie lors du dernier match de la phase de groupes (3-3), puis par le début de match canon de la Pologne, la Selecção est constamment parvenue à revenir au score et rééquilibrer les débats. Très forte tactiquement et solide défensivement, elle sera un véritable poison pour tout adversaire. Le « succès », aussi étriqué soit-il, appelle le succès.

De son côté, la Pologne sort de cet Euro 2016 avec quelques regrets. Jamais capable de tenir son avantage lors de son huitième gagné face à la Suisse (1-1, 5-4 tab), puis lors de ce quart de finale, la sélection polonaise sort de la compétition invaincue mais avec ce sentiment de ne pas avoir réussi à reprendre le contrôle de la rencontre.  Si Robert Lewandowski avait enfin marqué son premier but de la compétition, la Pologne a payé une attitude parfois un peu trop minimaliste, alors qu'elle avait les moyens de faire mieux. Comme un arrière-goût d’inachevé.


en savoir plus : Equipe du Portugal de Football, Equipe de Pologne de Football, Euro 2016 : Pologne - Portugal