Dans l'actualité récente

Que de suspense dans ce championnat d'Europe !

Voir le site Euro 2016 de football

Daniel Sturridge
Par Jean-Baptiste NICOLLE|Ecrit pour TF1|2016-06-17T16:55:34.696Z, mis à jour 2016-06-17T17:53:43.017Z

Avec 15 buts inscrits dans les dernières minutes de jeu et des écarts assez faibles entre les équipes, beaucoup de matches se jouent en fin de rencontre.

Au regard de tous les matches de l’Euro jusque-là disputés, une tendance claire se dégage. Peu de buts sont marqués et surtout ils le sont majoritairement en fin de rencontre. La répartition est même assez éloquente. Deux buts seulement ont été inscrits dans le premier quart d’heure, quatre plus globalement dans la première demi-heure et onze sur toute la première mi-temps.

Déjà six buts dans le temps additionnel !

En comparaison, vingt-huit buts ont été marqués en deuxième période, dont huit dans le dernier quart d’heure du temps réglementaire et même jusqu’à sept dans le temps additionnel ! Comment expliquer ce déséquilibre criant ? Par une prudence exacerbée en début de match, sans doute. Par des tactiques trop défensives et attentistes, assurément. Heureusement, les premières mi-temps fermées et souvent sans saveur laissent place à des secondes périodes plus ouvertes. Et les fins de matches sont pleines de suspense. A commencer par celles des Bleus. L’équipe de France à inscrit les trois quarts de ses buts en toute fin de rencontre.

Mental, fatigue et relâchement en fins de matches

Pour les nations concernées, le mental doit probablement jouer. La fatigue peut-être aussi pour celles qui s’inclinent tardivement. Autre explication, plusieurs buts ont été encaissés quand les équipes cherchaient à égaliser et donc se découvraient. C’était le cas du deuxième but italien contre la Belgique, du deuxième but français face à l’Albanie, de la deuxième réalisation hongroise contre l’Autriche ou encore du deuxième but Nord-Irlandais face à l’Ukraine. Quoi qu’il en soit, On peut légitimement penser qu’il y aura de nombreux buts lors des éventuelles prolongations à partir des huitièmes de finale et toujours un peu plus de suspense…