L'Italie perd gros avec le forfait de Marco Verratti

Voir le site Euro 2016 de football

error
Par Nicolas BAMBA|Ecrit pour TF1|2016-05-07T09:45:28.650Z, mis à jour 2016-05-07T09:48:22.746Z

Le milieu de terrain, victime d'une pubalgie tenace, va se faire opérer et sera indisponible pour l'Euro. Ce forfait est un énorme coup dur pour la Squadra Azzura, déjà privée de Claudio Marchisio.

La nouvelle tant redoutée est tombée vendredi 6 mai : Marco Verratti ne disputera pas l'Euro 2016. Le PSG a officialisé son forfait via un communiqué. Le milieu de terrain s'est entendu avec son club pour être opéré le 16 mai à Doha au Qatar de la pubalgie qui le handicape depuis le début de l'année. L'opération se déroulera à la clinique Aspetar, partenaire du Paris Saint-Germain. Marco Verratti sera convalescent pendant au moins huit semaines.

Une fin de saison gâchée

Pour l'équipe nationale d'Italie, le coup est rude. La persistance de cette blessure inquiétait le sélectionneur Antonio Conte. Ses craintes se sont confirmées. Le protocole appliqué par le PSG a échoué. Le club de la capitale a longtemps opté pour la solution la moins radicale : du repos et des soins, car la pubalgie est lente à soigner et chaque cas requiert une approche particulière.

Malheureusement, Marco Verratti n'a pu être rétabli pour la double confrontation face à Manchester City en quarts de finale de la Ligue des champions. C'est sans leur "Hibou" que les joueurs de la capitale ont été sortis sans gloire par les Anglais. Paris espérait voir l'Italien opérationnel pour la fin de la saison ainsi que pour l'Euro. C'est un nouvel échec. Ses brefs retours face à Lille le 23 avril en finale de Coupe de la Ligue et contre Reims le 29 avril en championnat marque la fin de sa saison. Verratti souffre toujours et va passer sur le billard.

Claudio Marchisio, l'autre tuile

Le forfait de Verratti met sérieusement à mal les ambitions italiennes pour l'Euro en France. Conte va devoir réorganiser son milieu de terrain, désormais privé de deux rouages essentiels. Avant Verratti, c'est Claudio Marchisio qui a tiré un trait sur le championnat d'Europe des Nations. Le 17 avril, le Turinois a été victime d'une rupture du ligament croisé du genou gauche face à Palerme. Son indisponibilité est estimé à six mois.

Andrea Pirlo, le retour en grâce ?

Les tifosis se demandent quel visage aura leur Squara Azzurra. Finaliste en 2012, l'Italie présente un milieu de terrain décimé. L'autre Transalpin du PSG, Thiago Motta, a souffert cette saison de pépins physiques et a été nettement en dessous du niveau auquel on l'a connu. Et son retour en sélection en mars dernier - il n'avait plus été appelé depuis le Mondial 2014 - n'a pas été probant. Daniele De Rossi, lui, a été plusieurs fois blessé durant l'exercice qui s'achève. Le Romain vit une saison délicate et n'a pas été convoqué lors des trois derniers matchs de l'Italie.

Et si le salut de Conte venait d'Andrea Pirlo ? Le vétéran italien (37 ans le 19 mai) a rejoint la MLS et New York City l'été dernier. En novembre, Conte laissait entendre qu'il songeait à ne plus rappeler l'ex-Bianconeri en raison de son âge et de la longue trêve du championnat nord-américain, de décembre 2015 à mars 2016. L'accumulation des ennuis au milieu de terrain de la Nazionale va peut-être changer la donne et permettre à Pirlo de disputer l'Euro.