Dans l'actualité récente

Islande : Lars Lagerbäck partira après l'Euro !

Voir le site Euro 2016 de football

Islande selectionneur
Par Audrey Deschamps|Ecrit pour TF1|2016-06-02T13:57:26.319Z, mis à jour 2016-06-02T13:57:29.237Z

Sélectionneur de l'Islande depuis 2011, Lars Lagerbäck a réussi l'exploit de qualifier son équipe pour son premier Euro. Malgré cela, il quittera ses fonctions à l'issue de la compétition.

Malgré un bilan plus que satisfaisant, Lars Lagerbäck ne souhaite pas poursuivre l'aventure avec la sélection de l'Islande à l'issue de l'Euro. Le technicien a d'autres projets.

TF1 présente son dispositif pour l'Euro : 


Homme des grands rendez-vous

Lagerbäck a longtemps coaché la Suède, pendant 9 neuf ans exactement(2000 à 2009). Après l'Euro 2000, lui et Söderberg étaient aux commandes et sous leur direction, la Suède s'est qualifiée pour la Coupe du Monde 2002 et 2006 ainsi que l'Euro 2004. Pour l'anecdote, Il est celui qui a donné à Zlatan Ibrahimovic sa première sélection. Puis il est ensuite passé par le Nigéria en 2010 lors du mondial en Afrique du Sud avant de rejoindre la sélection islandais en 2011. Hallgrimsson le rejoint en 2014. Tous les deux ont qualifié l'Islande pour la première compétition majeure de son histoire.

35ème nation mondiale

Lorsqu'il a pris le poste en octobre 2011, l'Islande était classée 108e nation mondiale par la FIFA. Aujourd'hui, son équipe occupe le 35e rang. Une belle progression pour l'entraîneur suédois. Ce dernier avait même offert à ses joueurs les barrages pour la Coupe du Monde 2014. Quand Sofoot lui avait demandé comment il vivrait sa qualification à l'Euro, Lagerbäck avait répondu : « Évidemment, ce serait quelque chose de spécial de qualifier un petit pays qui n'a jamais disputé de phase finale. Si je pouvais faire cela, pour moi, mais surtout pour les joueurs, qui ont une attitude irréprochable, et pour ce pays, ce serait vraiment très spécial. » Et bien c'est fait !

D'autres projets

A 67 ans, Lagerbäck ne devrait plus être sélectionneur de la sélection islandais après l'euro, qu'importe le résultat final. Comme il l'a affirmé au quotidien suédois Dagens Nyheter, il a d'autres projets : « Ça a été une décision difficile. J'ai vécu quatre années fantastiques. Le problème est que je suis né il y a trop longtemps. Je dois réaliser que je ne rajeunis pas. » D'abord adjoint puis co-sélectionneur, Hallgrimsson doit normalement lui succéder.