Dans l'actualité récente

Lloris ne veut surtout pas prendre l’Islande de haut

Voir le site Euro 2016 de football

Parade Lloris
Par Jonathan MURCIANO|Ecrit pour TF1|2016-07-02T19:02:20.757Z, mis à jour 2016-07-02T19:02:20.757Z

Après avoir écarté l’Eire en huitièmes, la France sera à nouveau ultra favorite face à l’Islande dimanche en quart. Hugo Lloris se méfie et ne fait aucun complexe de supériorité.

Comme certains de ses coéquipiers de l’équipe de France, Hugo Lloris a suivi avec attention les deux premiers quarts de finale de l’Euro 2016. Si le Portugal a fait respecter la logique en s’imposant au bout de la nuit face à la Pologne (1-1, 5-3 t. a. b.) jeudi, le Pays de Galles a surpris la Belgique (3-1) le lendemain et ce sera la grosse surprise des demi-finales du tournoi à moins que… L’Islande peut également créer un séisme si elle parvient à éliminer Bleus dimanche au Stade de France.


« Il y a eu des surprises dans cet Euro »

Comme depuis le début de la compétition, le capitaine tricolore, Hugo Lloris, s’est présenté lors de la traditionnelle conférence de presse de veille de match. Il n’est pas tombé de son canapé en voyant les coéquipiers de Gareth Bale se qualifier pour les demi-finales : « Personne dans l'équipe n'avait besoin d'attendre l'exploit des Gallois pour se méfier de toutes les équipes. Il y a eu des surprises dans cet Euro, il ne suffit pas d'être une grande nation pour être dans le dernier carré. Les différences se font au mental. Et avant de penser à la victoire finale, nous savons qu'il reste des étapes. » Les Bleus savent qu’ils n’ont pas le droit à l’erreur face aux Islandais, tombeurs de l’Angleterre en huitième de finale.

Le Portugal et l’Angleterre ont souffert

Toujours prudent dans ses déclarations, le gardien de Tottenham n’a pas clamé haut et fort que son équipe avait de grandes chances de rejoindre le dernier carré face à l’une des équipes les moins expérimentées du tournoi dont le meilleur joueur, Gylfi Sigurdsson, évolue à Swansea. « L'Islande pratique un foot très simple, avec lequel elle a déjà mis en difficulté de grandes nations comme le Portugal et l'Angleterre. Si elle est là ce n'est pas un hasard, grâce à l'élargissement du tournoi et à l'entrée des petites nations dans l'Euro, on peut se rendre compte qu'il n'y a plus de petite équipe en Europe. Depuis le début, l'Islande réalise une grande aventure, leur équipe est soudée, solidaire, avec du coeur. Et elle est performante sur coups de pied arrêtés et sur les touches longues. On ne sera pas surpris. Si dimanche, on arrive on dit qu'on est les meilleurs, ça ne passera pas, il faudra avoir le même niveau de motivation », assure Lloris.

Un problème mental à régler

Les hommes de Didier Deschamps ne voudront pas jouer avec le feu comme ils l’ont fait face à l’Eire au tour précédent. Comme depuis le début de la compétition, ils éprouvent d’énormes difficultés à emballer un match dès les premières minutes de jeu. « C'est très français, j'ai envie de dire, mais... (hésitation) Pour ma part, ça ne me dérange pas trop de faire une mauvaise entame, le plus important c'est d'être régulier sur le match et de finir par le gagner », analyse Lloris, auteur de deux parades décisives face aux Irlandais.

http://www.tf1.fr/tf1/euro-2016-de-football/news/equipe-de-france-96-millions-d-euros-de-manchester-pogba-1851272.htmlDimanche dernier, il a eu du mal à digérer ce penalty encaissé au bout de la 3e minute sur une faute évitable de PaulPogba dans la surface. Il ne veut plus voir un tel scénario se répéter : « Ce qui me dérange, c'est les bâtons dans les roues qu'on se met comme contre l'Irlande. A ce moment-là du match, être mené ça peut être fatal à l'équipe, même si on peut rebondir derrière, il vaut mieux éviter. Alors on manque peut-être de régularité, d'intensité dans nos entames de rencontres, mais au final on arrive à gagner les matches, grâce au collectif, parfois grâce au changement de système, parfois grâce aux changements de joueur. C'est la force de cette équipe, là aussi le mental a une place primordiale. »

en savoir plus : Equipe de France de Football, Euro 2016 : France - Islande, Equipe d'Islande de Football