Autriche : Marcel Koller, l’homme du renouveau autrichien

Voir le site Euro 2016 de football

marcel koller
Par Christopher LE CAER|Ecrit pour TF1|2016-06-06T12:55:09.625Z, mis à jour 2016-06-07T12:42:22.808Z

Depuis 2011, Marcel Koller est l’homme fort de l'Autriche. Le Suisse a redonné confiance à une nation qui ne s’était plus qualifiée pour une compétition internationale depuis… le Mondial 1998.

En Autriche, il manquait un meneur. Depuis 1999 et le départ d’Herbert Prohaska, dernier entraîneur à avoir réussi à qualifier le pays pour une compétition internationale  (Mondial 98 en France), la Wunderteam a eu du mal à trouver un homme capable de la ramener sur le devant de la scène (l’Autriche avait participé à l’Euro 2008, mais au titre de pays co-organisateur, avec la Suisse).

Cinq matchs de l'Euro en Ultra HD sur TF1 :


Décrié à son arrivée en 2011, notamment par les anciens sélectionneurs Prohaska et Krankl, parce que les médias s’attendaient à un grand nom, Autrichien de préférence, le Suisse a su relancer l’équipe d’Autriche en transposant ses principes de jeu. L’ancien international (58 sélections, 3 buts), qui a remporté deux titres de champion de Suisse en tant qu’entraîneur, avec Saint-Gall et les Grasshoppers, a rapidement fait taire les critiques, même si la sélection a manqué la Coupe du monde 2014. Avec des résultats en progrès, Koller a redonné une philosophie et mis en place un jeu spectaculaire. Il a su tirer le meilleur de ses joueurs. Avec lui, Arnautovic a explosé, Alaba est le patron au milieu et Janko enfile les buts.

Son bail prolongé jusqu'en 2017

Avec le Suisse, la Wunderteam a survolé son groupe de qualification pour l’Euro 2016 et réalisé un parcours quasiment parfait (neuf victoires, un nul et zéro défaite). Résultat : avec Koller, l’Autriche est passée de la 71ème à la 10ème place au classement Fifa.

En début d’année, la Fédération autrichienne a officialisé la prolongation de contrat de son sélectionneur. Son bail, qui expirait à la fin de l’Euro, a été reconduit jusqu’à fin 2017. En témoigne ainsi la confiance que lui porte toute une nation.