Matches amicaux : l'Espagne domine l'Angleterre, la Belgique surclasse l'Italie

Voir le site Euro 2016 de football

error
Par Loïc CHENEVAS-PAULE|Ecrit pour TF1|2015-11-14T09:50:47.400Z, mis à jour 2015-11-14T10:20:41.345Z

Les champions d'Europe en titre sont venus à bout des Three Lions à domicile (2-0) tandis que les Diables Rouges ont battu les hommes d'Antonio Conte au terme d'un joli match (3-1).

Avec dix victoires en autant de matches disputés lors des qualifications pour l'Euro 2016, l'Angleterre a impressionné tout son monde ces derniers mois après un Mondial 2014 catastrophique (un point et une élimination au premier tour). Mais vendredi soir, les Three Lions sont tombés sur une belle équipe d'Espagne qui a mis fin à cette impressionnante série d’invincibilité.

L'Angleterre redescent de son nuage

Organisée en 4-2-3-1 pour cette partie disputée à Alicante, la formation de Roy Hodgson n'a pas existé face aux hommes de Vicente del Bosque qui ont fait la part belle à leur atout majeur, à savoir la possession du ballon, et ce malgré la sortie prématurée de Thiago Alcantara, remplacé par Santi Cazorla dès la demi-heure de jeu. Le milieu de terrain d'Arsenal a d'ailleurs été l'un des principaux artisans du succès espagnol avec un but en toute fin de partie (84e, 2-0), quelques minutes après l'ouverture du score signée Mario Gaspar, parfaitement servi par Cesc Fabregas et auteur d'une magnifique volée (72e, 1-0). 

Bonus : France-Espagne, le résumé du match dans les conditions du direct (septembre 2014)


Batshuayi, quel retour ! 

Autre affiche de prestige de la soirée, le match opposant la Belgique et l'Italie a offert un spectacle digne des grandes nations de football. Les Diables Rouges ont d'ailleurs fait honneur à leur récent statut de numéro un au classement FIFA en venant à bout de joueurs transalpins valeureux mais trop émoussés en seconde période. Si Antonio Candreva a ouvert le score rapidement pour les hommes d'Antonio Conte (3e, 0-1), les partenaires de Michy Batshuayi, de retour dans le groupe de Marc Wilmots, se sont véritablement ressaisis après la pause, même s'ils ont égalisé rapidement grâce à Jan Vertonghen (15e, 1-1). L'attaquant de l'OM a marqué son deuxième avec la sélection belge (82e, 3-1) après avoir provoqué la panique dans la défense italienne, permettant à Kevin de Bruyne de s'ilustrer (74e, 2-1). 

Secrets de joueurs : Michy Batshuayi


Dans les autres matches de la soirée, la Pologne a notamment battu l'Islande sur le score de quatre buts à deux avec un doublé de Robert Lewandowski alors que les Pays-Bas, qui ne participeront à l'Euro 2016, sont venus à bout du pays de Galles à Cardiff avec une victoire trois buts à deux.

Marc Wilmots : « Gagner l’Euro 2016 ? Ca serait prétentieux de le dire »