Dans l'actualité récente

Matuidi : « On doit faire mieux, on en est conscient »

Voir le site Euro 2016 de football

France - Roumanie - Faits et gestes
Par Pierre-Alexandre Conte|Ecrit pour TF1|2016-06-13T14:50:09.842Z, mis à jour 2016-06-13T14:50:25.892Z

Présent conférence de presse ce lundi, Blaise Matuidi est revenu sur la performance de l’équipe de France contre la Roumanie. Le milieu du PSG a estimé que les Bleus devaient « mieux faire ».

Blaise Matuidi n’est pas le premier joueur visé par les critiques après la performance en demi-teinte contre la Roumanie. Le milieu du PSG a même globalement été épargné en dépit d’une prestation très moyenne. « Oui. J’aurais dû faire mieux », a-t-il admis. Avant d’expliquer ce qu’il aurait pu améliorer : « Avoir plus d’influence dans le jeu, toucher plus de ballons et en récupérer plus. Un peu de tout »

La France peut mieux faire

Interrogé sur la performance collective des Bleus, Matuidi a déclaré que la sélection tricolore devait « mieux faire » mais que lui tout comme ses partenaires en étaient « conscients ». « Mais le plus important, c’était de gagner. Le contexte a joué, c’était le match d’ouverture. Il y avait beaucoup de pression », a-t-il ajouté.

Être capable de « poser le jeu »

A la question de savoir ce que la France devait améliorer à l’avenir, Blaise Matuidi a répondu avec sincérité : « Contre la Roumanie, on n’a pas assez posé le jeu. On a parfois abusé des longs ballons. On doit être capable de prendre plus de risques dans le jeu. » Les Bleus, pris par l’enjeu, ont donc été trop frileux. Contre l’Albanie, la première tâche de Didier Deschamps sera de permettre à ses joueurs de se libérer de cette pression populaire et de jouer avec toutes leurs qualités.

Le joueur du Paris Saint-Germain a conclu son entretien avec la presse sur une note optimiste : « On n’était pas les meilleurs avant la Roumanie. Ça n’a pas changé. On n’est pas non plus les plus mauvais après. Certes, on n’a pas fait un grand match mais ce n’était pas la «cata». On va monter en puissance. Vous verrez. »