Dans l'actualité récente

Allemagne : Muller rend hommage à Astérix

Voir le site Euro 2016 de football

Thomas Muller et Mario Gotze contre la Pologne
Par Axel BENCHINA|Ecrit pour TF1|2016-06-03T09:48:37.771Z, mis à jour 2016-06-03T13:03:12.355Z

L'attaquant allemand n'hésite jamais à faire le show pour ses supporters. Sa nouvelle folie : la moustache d'Astérix.

Aussi malin dans les surfaces de réparation qu'Astérix dans les bandes dessinées de René Goscinny, Thomas Muller dispose désormais d'une autre similitude avec le compère d'Obélix : la moustache.

Contre la France, en novembre dernier, Muller avait failli tromper Hugo Lloris


Ils sont fous ces Allemands

Thomas Muller n’est jamais le dernier pour se mettre en scène et faire rire ses coéquipiers. Cette fois, l’attaquant du Bayern Munich a décidé d’arborer une magnifique moustache à la française façon « Asterix ». Reste à savoir si Muller la portera durant la compétition en France mais cela reste en tout cas un clin d’œil sympathique pour le pays hôte. L’attaquant n’en est pas à son coup d’essai pour animer le vestiaire puisqu’il y a quelques mois, il avait interrompu une séance d’entraînement du Bayern Munich en criant dans un mégaphone pour les besoins de l’équipementier du club. Vraiment fou ce Thomas Muller ! Même si cette fois, tout est faux...



Sur le terrain, Muller ne rigole pas

A 26 ans, Thomas Muller a déjà quasiment tout gagné : Bundesliga, Coupe d’Allemagne, Ligue des Champions, Coupe du monde… Il ne manque plus que l’Euro à son palmarès. Et l’attaquant allemand, qui se fait systématiquement oublié lorsqu’arrivent les compétitions internationales, sera à coup sûr encore l’une des stars de l’Euro en France. Meilleur buteur de la Coupe du Monde à 20 ans, Muller a déjà inscrit 31 buts en 70 sélections. Cette saison le Bavarois a marqué 23 buts et délivré 15 passes décisives toutes compétitions confondues. Sans être le plus élégant ni le plus spectaculaire, Muller reste toujours très efficace même quand il joue dans une position plus reculée comme au Bayern, en soutien de Robert Lewandowski.