Euro : Nelson le calao brigue la succession de Paul le poulpe

Voir le site Euro 2016 de football

RTR1BH5A
Par Emmanuel LANGELLIER|Ecrit pour TF1|2016-06-06T16:25:33.409Z, mis à jour 2016-06-06T16:35:55.782Z

Un calao terrestre du nom de Nelson a été choisi par Eurosport pour pronostiquer des matches de l’Euro, à l’image de ce qu’avait réalisé Paul le poulpe en 2008 et 2010.

Interview d'Olivier Giroud : «J'ai essayé d'être décisif»


Eurosport en partenariat avec le Parc Zoologique de Paris 

Après le pronostiqueur Paul le poulpe, auteur d’un sans-faute lors des matches disputés par l’Allemagne à la Coupe du monde 2010 et de seulement deux erreurs lors de l’Euro 2008, Nelson le calao sera-t-il à l’image de son célèbre devancier ? En partenariat avec le Parc Zoologique de Paris, Eurosport va proposer au calao terrestre de livrer ses pronostics lors de l’Euro pour les matches de l’équipe de France et également les plus grosses affiches de la compétition

Eurosport explique qu’après avoir « testé plusieurs animaux comme le ara, les paresseux, le tapir et les otaries », Nelson a remporté la mise « par son déhanché, son port altier et sa “gueule” comme on dit au cinéma ». La chaine a pour l’instant ciblé huit rencontres du premier tour, les trois matches des Bleus contre la Roumanie, l’Albanie et la Suisse, et cinq affiches : Angleterre-pays de Galles, Angleterre Russie, Italie-Belgique, Croatie-Espagne et Allemagne-Pologne. Calao sera ensuite à nouveau sollicité après la phase de groupes.

Paul le Poulpe avait fait carton plein au Mondial 2010 

Au cours de l’Euro 2008, Paul le poulpe s’était seulement trompé lors des défaites de l’Allemagne devant la Croatie (1-2) en phase de groupes et l’Espagne (0-1) en finale. Il avait eu bon concernant les rencontres victorieuses contre la Pologne (2-0), l’Autriche (1-0), le Portugal (3-2) et la Turquie (3-2). En 2010, Il avait fait carton plein et pronostiqué avec justesse les victoires de la Mannschaft face à l’Australie (4-0), la Serbie (1-0), le Ghana (1-0), l’Angleterre (4-1), l’Argentine (4-0), l’Uruguay (3-2) et la défaite devant l’Espagne (0-1) en demi-finales. Enfin, l’Espagne avait eu ses faveurs pour la finale (1-0 contre les Pays-Bas).