Quels nouveaux joueurs pour l'équipe de France ?

Voir le site Euro 2016 de football

Le sélectionneur Didier Deschamps lors de  France Belgique
Par Stéphane Renaux|Ecrit pour TF1|2015-09-27T21:42:24.841Z, mis à jour 2015-09-27T22:53:08.129Z

Jeudi prochain, le sélectionneur de l'équipe de France Didier Deschamps dévoilera sa liste des joueurs retenus pour les deux matches amicaux contre l'Arménie et le Danemark. Y aura-t-il de nouvelles têtes ou des retours ?

Revue d'effectif poste par poste des éléments qui pourraient être convoqués pour la première fois en sélection ou effectuer leur retour en vue de l'Euro 2016 de juin prochain.

Une défense encore en chantier

Tout d'abord, la hiérarchie semble assez figée au niveau des gardiens de but. Lloris (Tottenham) reste l'indéboulonnable titulaire, Mandanda (Marseille) joue les doublures et Ruffier (Saint-Étienne) évolue en tant que numéro 3. Même si ce dernier était indisponible lors du dernier rassemblement, Costil (Rennes) l'avait remplacé. Du côté de la défense, Debuchy (Arsenal), Sagna (Manchester City) et Jallet (Lyon) alternent au poste de latéral droit. Seul le nouveau joueur d'Aston Villa Amavi pourrait bousculer la hiérarchie et son temps viendra. À gauche, si Evra (Juventus) est le titulaire indiscutable, l'expérience de Trémoulinas (Séville FC) s'avère utile face à la jeunesse de Kurzawa (Paris Saint-Germain). Malgré son prêt à l'AS Roma, Digne reste dans la course. L'avenir pourrait passer par Mendy (OM) mais il est encore tôt. En charnière centrale, Varane (Real Madrid), Koscielny (Arsenal), Mangala (Manchester City) sont solidement installés. Malgré son retour de blessure, Sakho (Liverpool) devra revenir à son meilleur niveau pour devenir à nouveau titulaire. Zouma (Chelsea), Mathieu (Barcelone) complètent le tableau, que Laporte (Bilbao) et Umtiti (Lyon) aimeraient intégrer.  

Des milieux à l'affût

Dans l'entrejeu, Matuidi (PSG) et Pogba (Juventus) sont absolument indiscutables à gauche et à droite du trio, où Kondogbia (Inter Milan) et Sissoko (Newcastle) viennent s'ajouter. Reste le poste de sentinelle. Régulièrement titulaire devant la défense, Cabaye (Crystal Palace) semble être sous la menace de Schneiderlin (Manchester United), en forme depuis qu'il a changé de dimension en Angleterre. Mavuba (Lille) peut toujours dépanner en cas de pépin. Le plus proche de rejoindre la sélection semble être Coquelin (Arsenal). Infatigable récupérateur, le Français attend la convocation de la part de Deschamps. À garder également dans le viseur la jeunesse rhodanienne (Gonalons, Tolisso) et Grenier, quand il sera rétabli. Enfin, Imbula (Porto) doit encore percer dans son nouveau club pour pouvoir prétendre à mieux.

Concurrence en attaque

Sur le front de l'attaque, Benzema (Real Madrid) est le numéro 9 des Bleus, même s'il court après un but depuis presque un an. De par son profil, Giroud (Arsenal) demeure la doublure du Madridène, mais commence à voir son statut concurrencé par l'éclosion de Martial, auteur de débuts tonitruants avec Manchester United (4 buts en 5 matches) et entré en jeu au Portugal et face à la Serbie. Même Lacazette (Lyon), à la peine depuis le début de saison, pourrait en pâtir. Les polyvalents Griezmann (Atlético Madrid) et Valbuena (Lyon) restent des valeurs sûres aux yeux du sélectionneur. Malheureusement pour lui, la blessure de Fékir ouvre la porte offensive. À Payet (West Ham) et Ntep (Rennes) de la saisir. Réponse jeudi.