Dans l'actualité récente

Irlande / M.O'Neill : « C’est grand, très grand »

Voir le site Euro 2016 de football

Robbie Brady
Par Alexandre Coiquil|Ecrit pour TF1|2016-06-23T07:50:58.429Z, mis à jour 2016-06-23T10:30:50.967Z

Qualifiée pour la première fois de son histoire pour la phase finale d'un Championnat d'Europe, après son succès face à l'Italie (1-0) mercredi soir, l'équipe d'Irlande a réalisé un véritable exploit.

L’Irlande entre dans une nouvelle ère. Vainqueur au forceps de l’Italie d’Antonio Conte, mercredi soir à Lille (1-0), la République d’Irlande s’est qualifiée pour la première fois de son histoire pour la phase d’un championnat d’Europe. Peu présente en phase finale d’un Euro dans son histoire, seulement à deux reprises  en 1988 et 2012, elle n’avait jamais fait mieux que le premier tour. Elle devra en découdre avec les Bleus en huitième de finale (dimanche à 15h00, à Lyon), pour sa grande première.

Buteur décisif face à Salvatore Sirigu, Robbie Brady, le nouveau héros irlandais, n’a pas caché sa joie en conférence de presse (propos rapportés par UEFA.com). « Je ne trouve pas les mots. Je suis épuisé après les célébrations, c'est un rêve qui devient réalité vous savez. J'en rêve depuis que je suis petit, comme ces milliers de personnes en tribunes venues nous voir qui n'ont pas eu cette chance de faire ce que je viens de faire, je suis vraiment fou de joie. »

L'Irlande a gagné avec ses armes

Véritable gourou de cette sélection depuis sa prise de fonction en 2013, Martin O’Neill s’est lui également montré satisfait par l’exploit de ces hommes. « Evidemment qu’il y a un véritable  esprit de groupe entre les joueurs, mais le seul esprit ne vous fait pas gagner. On a besoin de qualité et quelques joueurs d’expérience. On a marqué plein de buts en fin de rencontres, et sérieusement, quand on fait ça aussi souvent, ce n’est plus une coïncidence », a pour sa part analysé le technicien.

Limitée techniquement et tactiquement, ce que ne cache pas son sélectionneur, l’Irlande a un profil d’épouvantail peu enviable. Les succès amènent les succès et surtout la confiance.  «La solidarité est évidente dans notre façon de jouer, a reconnu O’Neill au moment d’analyser la performance face à l’Italie. Mais on a eu un grand esprit d’équipe, on avait besoin d’énergie pour pouvoir dominer dans cette rencontre. Et c’est pourquoi j’ai fait ces choix. »

Martin O’Neill : « La France, ce sera un immense test pour nous » 

Derrière ce succès, il y a une forme d’exploit, celle d’une équipe que l’on n’attendait pas à la fête, surtout vu le tirage au sort qui l'a placé en compagnie de l’Italie, la Belgique et la Suède. « Je me souviens quand le tirage au sort a été effectué, qu’il nous faudrait faire mauvaise fortune bon cœur et composer avec ça », a raconté O’Neill. « Ce que l’on a fait a été grand, très grand. Je n'ai jamais été aussi fier »

Place désormais au huitième de finale contre la France et son contexte particulier. A trois jours du choc, l’enjeu principal revient dans les esprits, mais également le barrage de la Coupe du monde 2010 perdu face aux Bleus en novembre 2009, au Stade de France.  « Ce sera un grand match à jouer contre la France, a prévenu O'Neill. On joue le pays hôte. On va vouloir jouer avec autant d’intensité que l’on a fait face à l’Italie et on devra le faire. Ce sera un immense test pour nous. »



en savoir plus : Equipe d'Irlande de Football, Equipe d'Italie de Football, Euro 2016 : Italie - Irlande