Dans l'actualité récente

Belgique : Wilmots démis de ses fonctions

Voir le site Euro 2016 de football

Marc Wilmots, le sélectionneur de la Belgique
Par Louis-Marie VALIN|Ecrit pour TF1|2016-07-15T14:07:45.374Z, mis à jour 2016-07-15T14:33:01.726Z

En poste depuis 2012, le sélectionneur belge Marc Wilmots ne continuera pas sa mission auprès des Diables Rouges.

C'était dans l'air du temps depuis plusieurs jours, c'est désormais officiel : Marc Wilmots n'est plus l'entraîneur de l'équipe nationale de Belgique. L'Union Royale Belge l'a annoncé vendredi dans un communiqué de presse : « Aujourd’hui, l’Union Belge de Football a trouvé un accord avec Marc Wilmots au niveau de la résiliation de son contrat qui devait prendre fin en 2018. (...) La commission technique de l'Union royable belge a effectué une évaluation de l'Euro 2016 et a estimé que les objectifs visés n'ont pas été atteints. »


L'homme de la reconstruction

En poste depuis 2012, l'ancien capitaine de la sélection et joueur des Girondins de Bordeaux avait accompagné le renouveau d'une sélection en pleine décrépitude. Après un nouvel échec de l'équipe belge à se qualifier pour une grande compétition, il avait repris les choses en mains et, bénéficiant d'une génération particulièrement talentueuse, avait qualifié son pays pour sa première Coupe du monde depuis 2002.

Performants au Brésil, les Diables Rouges avaient atteint les quarts de finale, difficilement battus par l'Argentine de Lionel Messi. Une compétition réussie qui devait lancer cette génération magnifique vers les sommets.

N°1 au classement FIFA

Définitivement entrés dans le gotha du football mondial, les Belges continueront sur cette lancée. Intraitable en qualifications et accumulant les victoires de prestige en amical, la Belgique atteindra même le sommet de la hiérarchie mondiale FIFA en octobre 2015, une première pour ce pays.

Toujours au sommet, classée n°2 mondiale, c'est donc en favorite que s'avançait la sélection belge au moment de démarrer l'Euro en France.

Un Euro décevant teintés de polémiques

Pourtant, privés de leur capitaine Vincent Kompany, les Belges vont décevoir. Battus d'entrée 2-0 par l'Italie, les Diables Rouges vont difficilement sortir des poules pour se heurter ensuite à la furia galloise. Eliminés 3-1 en quarts de finale, c'est sans gloire que la Belgique quittera la compétition.

En parallèle du terrain, les critiques auront plu sur le sélectionneur. Choix discutables, manque de cohésion et d'organisation sur le terrain, le sélectionneur n'aura pas été ménagé. Devant même affronter une polémique concernant le comportement de son staff, les jours de Marc Wilmots étaient dès lors comptés.


En quatre ans et 51 matches à la tête de la Belgique, Wilmots aura obtenu 34 victoires, 8 nuls et 9 défaites. Malgré ce bilan flatteur, il ne sera donc pas allé au bout de son contrat qui courrait jusqu'en 2018. La Fédération se donne jusqu'à mi-août pour nommer son remplaçant (L.van Gaal ?).

Dans un communiqué laconique, diffusé quelques minutes après l'officialisation de son départ, Marc Wilmots a tenu à remercier les supporters et à rappeler son bilan.


en savoir plus : Equipe de Belgique de Football