Pays de Galles-Belgique (3-1) : l'analyse du match

Voir le site Euro 2016 de football

Hal Rosbon Kanu et Gareth Bale   Pays de Galles
Par Christopher LE CAER|Ecrit pour TF1|2016-07-01T21:50:36.258Z, mis à jour 2016-07-02T14:39:33.344Z

Vendredi soir, les Diables étaient Gallois. La bande à Bale a battu la Belgique (3-1) et retrouvera le Portugal en demi-finale, mercredi.

Le fait du match 

Les Belges se sont-ils vu trop beaux ? En ouvrant rapidement la marque, dès la 13ème minute, d'un missile de Nainggolan, les Diables Rouges pensaient bien avoir fait le plus dur et se sont inconsciemment relâchés. Car après ce but du Romain, ce sont les Gallois qui ont joué en équipe, contrairement aux Belges qui se sont peu à peu liquéfiés.

L'homme du match

AARON RAMSEY superstar ! Le joueur d'Arsenal a été l'homme le plus en vue vendredi soir. Dans tous les bons coups, il a délivré deux passes décisives. La première sur un corner pour la tête de son capitaine Ashley Williams et la seconde sur un centre pour Robson-Kanu. Seule fausse note de la soirée : son carton jaune récolté en seconde période qui le privera de la demie face au Portugal.

Les tops et les flops

Un chômeur en demi-finale de l'Euro 2016. HAL ROBSON-KANU était en fin de contrat avec Reading. Désormais sans club, il s'est payé le luxe de marquer lors d'un quart de finale d'une grande compétition internationale, en enrhumant Thomas Meunier et en faisant preuve de sang-froid face à Courtois. Remplacé par SAM VOKES qui inscrira le troisième sur son premier ballon, d'une jolie tête décroisée. Enfin, ASHLEY WILLIAMS a montré la voie en égalisant, bien aidé par l'apathie de la défense belge. Malgré tout, le défenseur a parfaitement tenu son rang en contenant les assauts des De Bruyne, Hazard ou encore Lukaku.

Au rayon des gros ratés de la soirée : LA DEFENSE BELGE, pas exempte de tous reproches sur les buts encaissés, notamment sur le premier où elle abandonne Williams. THOMAS MEUNIER est aussi coupable sur le second but signé Robson-Kanu, en laissant le Gallois se retourner pour fusiller Courtois. JORDAN LUKAKU, titulaire suite aux nombreuses absences en défense, a eu les pires peines du monde à contenir les virevoltants gallois, notamment de Bale. Devant, YANNICK CARRASCO, hormis un tir en début de match, n'a rien montré et a été sorti à la pause par Wilmots. ROMELU LUKAKU, l'avant-centre n'a pas eu plus de réussite.

Les chiffres du match

Les Gallois ont cadré sept tirs et trois ont fini au fond. Le réalisme a payé. Autres chiffres : 24 ans et 242 jours. C'est la moyenne d'âge du onze titulaire des Belges vendredi soir. Le plus jeune onze à l'Euro depuis 1968.


Le match vu de twitter






Et maintenant ?

Les Belges rentrent à la maison. Pour les Gallois, la folle aventure se poursuit avec une demi-finale qui se jouera mercredi soir face au Portugal, à Lyon (21h). Pour une nouvelle surprise ?

en savoir plus : Euro 2016 : Pays de Galles - Belgique, Equipe du Pays de Galles de Football, Equipe de Belgique de Football