Croatie : Ivan Perisic, le facteur X croate

Voir le site Euro 2016 de football

Perisic et Morata - Croatie-Espagne
Par Alexandre Coiquil|Ecrit pour TF1|2016-06-22T11:05:40.733Z, mis à jour 2016-06-22T14:08:44.922Z

Peu en vue cette saison avec l'Inter Milan, Ivan Perisic, auteur du but décisif du succès de la Croatie face à l'Espagne (2-1), mardi soir, a réalisé un début d'Euro 2016 absolument incroyable.

Attention talent brut. Auteur du but de la victoire de la Croatie face à l’Espagne, mardi soir à Bordeaux, Ivan Perisic  a probablement permis à la Croatie le droit de se frayer un beau chemin en phase finale de l’Euro 2016. Première de la poule D devant l’Espagne, la Croatie s’est donc offert une présence en haut du tableau des huitièmes de finale et un calendrier à sa portée. Cet avenir proche plutôt attrayant elle le doit évidemment à son collectif et un peu à son milieu de terrain, lumineux sur la pelouse de Bordeaux mardi soir.

Très bon depuis le début de l’Euro, face à la Turquie, la République tchèque, et l’Espagne donc, Perisic a probablement été le joueur le plus régulier de cette équipe de Croatie - avec Vedran Corluka et Darijo Srna - depuis le début de cet Euro 2016. Il a pleinement confirmé ses excellentes dispositions du moment face à la Roja et prouvé qu’il était un joueur qui compte dans cette compétition.

Accélération, frappe croisée au premier poteau : Perisic a sa marque de fabrique

« Cela a été une soirée très spéciale pour nous, il faut féliciter tous mes coéquipiers et les supporters, a déclaré le joueur en conférence de presse. Ce n'est que le début, si nous perdons le prochain match, nous n'aurons rien fait d'extraordinaire. Il faut rester les mêmes pour passer le prochain tour, jouer notre jeu. Il y a beaucoup d'envie de notre part et nous voulons aller le plus loin possible. La première place, c'est bien mais chaque équipe reste difficile à jouer, nous aurons un match à Lens, nous devons rester concentrés. »

S’il a marqué le but de la victoire, un but qui ressemble exactement à celui qu’il avait marqué il y a deux années au premier tour de la Coupe du monde 2014 face au Cameroun (4-0), c’est également lui qui a délivré la passe décisive pour le but égalisateur de Nikola Kalinic, juste avant la pause. De A à Z, il a été un homme clé pour une sélection, en quête d'un bon résultat dans une grande compétition depuis l'Euro 2008 où la Turquie avait mis fin à son parcours en quart de finale (1-1, a.p, 1-3 aux TAB).



Perisic : un homme de sélection

Avant cette rencontre décisive face à l'Espagne, le joueur de l’Inter Milan, qui arbore fièrement son numéro 4 jusqu'à sa coupe de cheveux, n’avait d'ailleurs pas caché les ambitions de jeu de son équipe, même privée de Luka Modric, son stratège, dans l'entrejeu. « Nous devons simplement jouer notre football, ne pas défendre trop, avait-il prévenu. Nous devons essayer d'avoir la possession du ballon, cela signifierait être bien dans le match. Si l'Espagne l'a, nous pourrions nous fatiguer trop rapidement. » Pari gagné, la Croatie est parvenue à récupérer le ballon dans le dernier quart d’heure et a pleinement profité de ses ballons de contre, exploitant au maximum l’une des faiblesses de cette Roja.

Plus homme de sélection que de club, Ivan Perisic n’a pas forcément répondu aux attentes à l’Inter Milan cette saison. Auteur d’une saison moyenne, voire même assez discrète, il a eu du mal à franchir le cap Bundesliga – Serie A. Si ses prestations avec Wolfsburg étaient bonnes et dans la droite lignée de celles du FC Bruges, son club révélateur (2009-2011), le joueur formé à l'Hadjuk Split s’était manqué au Borussia Dortmund où il n’avait été utilisé qu’avec parcimonie par Jürgen Klopp entre 2011 et 2013. Dévoreur d’espaces, ultra rapide sur son aile gauche, capable de jouer des deux pieds et toujours enclin à défendre, il a un profil pour apporter de l’équilibre à un milieu de terrain. Cet Euro, celui des blocs regroupés, n'aurait pas dû être le sien d'un point de vue purement tactique. Le gaucher est pourtant en train d'en faire sa chose. Voilà un profil intéressant à suivre lors du début de la phase finale. Et plus si affinités.



 


en savoir plus : Equipe de Croatie de Football, Euro 2016 : Croatie - Espagne, Equipe d'Espagne de Football