Dans l'actualité récente

Pologne / Boniek : « Une équipe qui a envie de jouer »

Voir le site Euro 2016 de football

But de Robert Lewandowski pour la Pologne
Par Emmanuel LANGELLIER|Ecrit pour TF1|2016-06-08T14:10:47.178Z, mis à jour 2016-06-09T15:16:11.917Z

L’ancien attaquant et aujourd’hui président de la Fédération polonaise, Zbigniew Boniek, affiche l’objectif minimal des huitièmes de finale pour l’équipe nationale, présente dans le groupe C avec comprenant l’Allemagne, l’Ukraine et l’Irlande du Nord, qui peut notamment compter sur Robert Lewandowski.

Cinq matches de l'Euro 2016 en Ultra HD sur TF1 !


Le souvenir du succès contre la Manschaft 

Dans un groupe C comprenant l’Allemagne, l’Ukraine et l’Irlande du Nord, la Pologne a incontestablement un coup à jouer. Si elle peut légitimement penser à la deuxième place de la poule, la première peut aussi trotter dans les esprits des hommes d’Adam Nawalka. Car le souvenir de la victoire polonaise contre la Mannschaft n’est pas si ancien. Au début des qualifications pour l’Euro 2016, les Blancs et rouges avaient pris le meilleur (2-0) sur les tout frais champions du monde, le 11 octobre 2014. « Nous voudrions sortir du groupe. C'est l'objectif minimum », assure cependant Zbigniew Boniek,  le prudent président de la Fédération polonaise. 

« On s'endort parfois sur le terrain » 

La sélection a pourtant de sérieux atouts dans sa manche. « On a trois très bons gardiens de but, des attaquants comme Robert Lewandowski du Bayern Munich ou Arkadiusz Milik à l'Ajax Amsterdam, et une bonne défense. Avant, on n'avait que Lewandowski, qui était pratiquement tout seul. Aujourd'hui, on a un nouvel entraîneur qui a su motiver l'équipe. Ce n'est pas un hasard si au cours des deux dernières années, on n'a perdu qu'un seul match, contre l'Allemagne (en match officiel, ndlr). C'est une équipe qui a envie de jouer », détaille Boniek (60 ans) qui pointe aussi quelques faiblesses : « On s'endort parfois sur le terrain. On peut bien jouer pendant 20 minutes, puis pendant 5 minutes on joue moins bien. » 

« C'est toujours le premier match qui est le plus important » 

La Pologne débutera la compétition le dimanche 12 juin (18 heures) contre l’Irlande du Nord à Nice. « C'est toujours le premier match qui est le plus important, reconnait l’ancien partenaire de Michel Platini à la Juventus.  Si vous gagnez le premier match, vous savez à quoi vous en tenir, si vous le perdez, il faut tout rattraper par la suite. L'Irlande du Nord a remporté 21 points lors des éliminatoires, elle n'a pas perdu de match depuis 18 mois. Ce ne sera pas un match facile ».   

en savoir plus : Equipe de Pologne de Football