Portugal-France : le message émouvant du fils d'une victime du 13 novembre

Voir le site Euro 2016 de football

Stade de France contre la Russie
Par Nicolas BAMBA|Ecrit pour TF1|2016-07-10T09:35:42.683Z, mis à jour 2016-07-10T10:22:09.754Z

Manuel Dias est décédé devant le Stade de France lors des attentats du 13 novembre. Son fils Michael lui a adressé une lettre ouverte avant cette finale particulière entre le Portugal et la France.

Plusieurs mois ont passé, mais la douleur et la mémoire restent. Le 13 novembre 2015, des terroristes semaient la mort à Paris et à Saint-Denis. Aux abords du Stade de France, où se jouait un match amical entre les Bleus et l'Allemagne, trois kamikazes se faisaient sauter. Plusieurs personnes furent blessées et un homme perdit la vie. Cet homme s'appelle Manuel Dias.

« Tu étais la preuve incarnée que l'intégration est possible »

Il est décédé à l'âge de 63 ans, soufflé par l'explosion d'une bombe. Né au Portugal, il vivait et travaillait en France depuis près de 40 ans. Sur le site du Huffington Post, son fils Michael s'adresse à son défunt père pour lui rendre hommage, avant la finale de l'Euro 2016 ce dimanche 10 juillet. « Tu étais passionné de foot et je suis sûr que ce France-Portugal aurait été un grand soir pour toi », écrit-il.

« Né au Portugal mais ayant choisi la France comme pays d'adoption, tu étais la preuve incarnée que l'intégration est possible. La meilleure réponse à tous ceux qui (...) essayent de nous diviser, d'opposer des communautés qui vivent ensemble depuis des décennies et qui ont tissé des liens de fraternité », poursuit Michael.

« Que cette finale soit un vrai moment de célébration »

Le fils de la victime prône les mêmes valeurs de tolérance qui animaient son père. Il regrette l'ambiance oppressante qui règne depuis les attentats en France et appelle à ce que cette finale véhicule « un message de respect des différences ». « Nous sommes chanceux de vivre dans un pays comme la France, dans lequel malgré les difficultés, nos vies se croisent et s'enrichissent souvent de cette mixité. Soyons fiers d'en faire partie et ne laissons pas les intérêts de certains nous convaincre de l'inverse », martèle-t-il.

Michael Dias conclut sa lettre en parlant une dernière fois à son père Manuel : « Dimanche à Saint-Denis tes deux pays s'affronteront à quelques mètres de cette porte D où tu as perdu la vie. Si je suis encore incapable de m'y rendre, je me console cependant en me disant que toi au moins tu auras une place privilégiée pour voir le match. Bon dimanche à tous et que cette finale soit un vrai moment de célébration ».

en savoir plus : Equipe de France de Football, Euro 2016 : Portugal - France