Portugal : La Ligue 1 attend ses rois de l'Europe

Voir le site Euro 2016 de football

Eder   Portugal
Par Jean-Baptiste NICOLLE|Ecrit pour TF1|2016-07-12T13:09:26.035Z, mis à jour 2016-07-13T10:46:27.461Z

Plusieurs joueurs portugais, dont Eder le buteur de la finale, retrouveront en août les pelouses de L1... mais aussi de nombreux supporters tricolores frustrés de l’issue des débats.

La victoire du Portugal à l’Euro assure à la Ligue 1 de voir évoluer sur ses terrains plusieurs vainqueurs dans les mois à venir. Si Raphaël Guerreiro a déjà quitté Lorient pour s’engager avec le Borussia Dortmund et si Ricardo Carvalho ne s’est pas vu proposer de prolongation de contrat pour le moment à Monaco, trois champions d’Europe sont actuellement sous contrat en France.

Eder, future tête de Turc ?

Ces joueurs sont le Monégasque Joao Moutinho, le gardien lyonnais Anthony Lopes et bien sûr le bourreau des Bleus Eder. Prêté à Lille par Swansea en début d’année, ce dernier s’était engagé avant le début de l’Euro pour quatre ans. Reste à savoir quel accueil leur sera réservé, surtout à l’extérieur. Les supporters leur pardonneront-ils d’avoir battu l’équipe de France ? Rien n’est moins sûr. Eder, en tout cas, par sa position et par ses dreadlocks ne passe pas inaperçu sur un terrain. Au même titre qu’un Valbuena la saison dernière à Lyon, il pourrait devenir la nouvelle tête de Turc des stades de Ligue 1 et essuyer quelques bordées de sifflets.

Moutinho pourrait payer ses simulations et ses réclamations

Quant à Moutinho, rien n’indique qu’il restera à coup sûr à Monaco. Mais s’il doit enchaîner une troisième saison consécutive dans la Principauté, il se pourrait que les supporters adverses ne lui pardonnent pas ses simulations de la finale de dimanche. Pas plus que sa réclamation véhémente pour que M. Clattenburg inflige un carton à Laurent Koscielny alors que ce n’était pas le défenseur central français qui avait touché le ballon de la main, mais… Eder ! De par son statut de remplaçant de Rui Patricio, Anthony Lopes a lui en revanche peut-être un peu moins à craindre.

► Créez votre onze-type du tournoi en cliquant ici 



en savoir plus : Equipe du Portugal de Football