Dans l'actualité récente

Portugal-Pays de Galles (2-0) : L’analyse du match

Voir le site Euro 2016 de football

RTX2K1QT
Par Christopher LE CAER|Ecrit pour TF1|2016-07-06T22:20:56.378Z, mis à jour 2016-07-06T22:38:39.123Z

Le Portugal s’est qualifié mercredi à Lyon pour la finale de l’Euro, grâce à un Cristiano Ronaldo record. La Seleçao a dominé le pays de Galles (2-0).

Le fait du match

50ème minute de jeu. João Mario joue un corner en deux temps avec Guerreiro. Le nouveau joueur du Borussia délivre un centre millimétré pour Cristiano Ronaldo qui catapulte le cuir au fond des filets, sous la barre transversale. Le joueur du Real Madrid délivre alors tout un peuple et libère son équipe qui avait jusque-là été décevante. Ce but tôt en seconde période a tout changé et a assommé les Gallois qui ont cédé une seconde fois quelques minutes plus tard.

L’homme du match

CRISTIANO RONALDO a été décisif. Peu en vue en première période où il a souvent semblé agacé, voire frustré, le Portugais a fait basculer le match au retour du vestiaire. D’abord, en ouvrant la marque d’une tête puissante (50ème), en s’élevant plus haut que tout le monde dans le ciel lyonnais, puis en devenant passeur décisif - après un tir manqué - sur le but de Nani, trois minutes plus tard (53ème). Il a su élever son niveau de jeu au bon moment pour amener sa sélection en finale de l’Euro. L’attaquant du Real Madrid a inscrit son troisième but dans cet Euro - le 9ème sur l'ensemble de ses championnats d'Europe disputés - et égale ainsi le record de Michel Platini et ses neuf réalisations en 1984.


Les tops et les flops

Les tops : Le retour de RAPHAËL GUERREIRO a fait un bien fou au Portugal. L’ancien joueur de Lorient n’avait pas participé aux matches précédents pour cause de blessure. Mercredi soir, le latéral gauche a apporté toute sa fraîcheur. Il n’a pas hésité à monter dans son couloir pour amener le danger. Il est notamment passeur décisif sur le premier but avec un centre parfait pour Ronaldo. Gros abattage d’ADRIEN SILVA au milieu de terrain. Il a récupéré un nombre incalculable de ballons et a été le joueur qui a le plus couru en première période. Enfin, GARETH BALE s’est démené sur le front de l’attaque galloise. Il n’a pas marqué, mais il a pesé sur la défense adverse par ses dribbles et ses prises d’initiative. En vain. Il a semblé orphelin d’Aaron Ramsey.

Les flops : JAMES CHESTER peut s’en vouloir d’avoir lâché le marquage de Cristiano Ronaldo sur ce corner à la 50ème minute. Une aubaine pour le Portugais qui ne s’est pas fait prier pour ouvrir la marque. JOE ALLEN nous avait habitués à plus de sérénité. Il a été mis en difficulté très vite dans le match en récoltant un carton jaune dès la 8ème minute (pour une faute sur Nani). Enfin, on attendait plus de HAL ROBSON-KANU. Le héros du match face à la Belgique en quarts a été moins en vue mercredi, malgré quelques accélérations en début de match. Petit à petit, il a disparu, pour finalement être remplacé dès l’heure de jeu (64ème).

Le chiffre du match

15. Le Portugal aime marquer de la tête. En effet, avec le but de Cristiano Ronaldo, la Seleçao comptabilise 15 réalisations de la tête à l'Euro depuis 1980. Un record.


Le match du de twitter







Et maintenant ?

Le Portugal a rendez-vous avec la finale d’un championnat d’Europe pour la deuxième fois de son histoire, après 2004. A l’époque, les Portugais, qui organisaient la compétition, avaient été battus par la surprenante Grèce (1-0). Ils connaîtront ce jeudi leur adversaire en finale le 10 juillet, à l’issue du match entre la France et l’Allemagne. 

en savoir plus : Euro 2016 : Portugal - Pays de Galles, Equipe du Portugal de Football, Equipe du Pays de Galles de Football