Portugal : Le pire vainqueur d'un Euro ?

Voir le site Euro 2016 de football

Euro 2016 : le Portugal, la fin d'une malédiction
Par Teddy VADEEVALOO|Ecrit pour TF1|2016-07-11T14:15:28.037Z, mis à jour 2016-07-11T14:52:22.657Z

Le Portugal a ouvert son armoire à trophées en remportant l'Euro 2016. Un succès qui suscite pas mal d'interrogations sur le niveau de la compétition. Et donc du vainqueur.

Le Portugal, un vainqueur au rabais ? On peut s'autoriser à le penser. Si la sélection a eu le mérite de se sortir de situations bien compliquées tout au long de la compétition, elle n'a jamais vraiment séduit les observateurs.

Un seul succès en 90 minutes dans toute la compétition !

Le Portugal a bien failli réaliser un exploit : celui de remporter une compétition sans avoir remporté le moindre match dans le temps réglementaire. Cela aurait pu être le cas mais les partenaires de Cristiano Ronaldo ont tout de même remporté une rencontre : celle face au Pays de Galles en demi-finale (2-0). Seul succès d'un tournoi extrêmement poussif jusque-là. Les Portugais n'ont totalisé que trois points en phase de poule et peuvent quelque part remercier la nouvelle formule de l'Euro. Sous l'ancienne, ils auraient été directement sortis de la compétition. Mais en faisant partie des meilleurs troisièmes, ils sont parvenus à s'extirper in extremis d'un groupe pourtant abordable (Hongrie, Autriche, Islande). Et ont fini par user leurs adversaires suivants (Croatie, Pologne, Pays de Galles et donc France).

Quasiment jamais devant au score

Avec son jeu minimaliste, le Portugal de Santos n'a pas évolué selon les standards habituels. Car le pays est réputé pour la qualité technique de ses footballeurs. Au fil des générations, elle a su former des joueurs adroits avec le ballon et disposant de multiples qualités. Mais c'est un football qui n'a pas gagné par le passé. Le sélectionneur actuel a donc voulu faire évoluer son équipe vers un jeu moins spectaculaire mais efficace. Avec un bloc plus discipliné et un système qui a évolué. Exit le 4-3-3 parfois trop déséquilibré de ses prédécesseurs. Santos a opté pour un 4-4-2 à plat ou en losange afin de permettre à Ronaldo et Nani, associés devant, de pouvoir exprimer librement leur créativité.

La manière importe donc peu pour le sélectionneur qui a vu son équipe ne mener au score que... 73 minutes durant toute la compétition ! 19 contre l'Islande (1-1), 3 contre la Croatie (0-1), 40 face au Pays de Galles (2-0) et 11 face à la France (1-0). Un style décrié mais qui ne perturbe pas Santos. Il a ainsi eu des mots durs envers les observateurs critiques avant la finale : « Je veux qu'ils continuent de dire la même chose. Que nous sommes ceci ou cela... Et que l'on a gagné de manière injuste. C'est ce que je veux qu'ils disent. Que nous avons gagné et que nous ne le méritons pas ! Ce serait  formidable ! Je rentrerai très heureux s'ils disent cela ».


Il n'empêche que le Portugal est sans doute le vainqueur le plus discutable de la compétition. Même la Grèce de 2004 avait réalisé un parcours plus honorable en remportant des matches face à des nations majeures (contre la France, la République tchèque, deux fois contre le Portugal, ainsi qu'un nul face à l'Espagne). Mais c'est aussi à l'image de cette édition en France qui s'est révélée assez pauvre techniquement. Et qui a finalement récompensé l'équipe la plus opportuniste...

 Jouez au sélectionneur et créez votre onze-type de l'Euro 2016 en cliquant ici

en savoir plus : Equipe du Portugal de Football