Dans l'actualité récente

Portugal : Quaresma chaud bouillant avant l’Euro

Voir le site Euro 2016 de football

Avec Quaresma, le Portugal a aussi son Nasri
Par Jonathan MURCIANO|Ecrit pour TF1|2016-06-09T08:37:24.913Z, mis à jour 2016-06-09T15:13:05.089Z

Remplaçant lors du précédent Euro, Ricardo Quaresma compte bien saisir sa chance cette année lors de la compétition continentale. Intenable mercredi face à l’Estonie, il a marqué de gros points.

Son meilleur match en sélection en termes de statistiques remontait à 2007 avec un but et une passe décisive face à la Belgique lors des éliminatoires de l’Euro 2008. Pour le dernier match de préparation à l'Euro du Portugal mercredi face à l’Estonie (7-0) à Lisbonne, Ricardo Quaresma a accompli son match le plus complet depuis ses débuts sous le maillot lusitanien.

L’homme du match

Titularisé au côté de Cristiano Ronaldo en attaque, l’attaquant de 32 ans a été de tous les bons coups face à une défense estonienne très poreuse. Il a distillé deux passes décisives pour son compère madrilène (36ème) et Danilo Pereira (55ème), sur un corner parfaitement ajusté. La star du Besiktas, auteur de 4 réalisations en 26 matches de championnat cette saison, s’est offert également un doublé. Il a d’abord nettoyé la lucarne d’un lob subtil (36ème) avant une frappe croisée puissante (77ème) (Pour voir son doublé, c'est par ici). Quaresma en a profité pour inscrire ses 6ème et 7ème buts en Selecçao pour fêter sa cinquantième cape internationale. Une prestation de haute volée qui pourrait convaincre Fernando Santos de lui donner sa chance d’entrée de jeu mardi face à l’Islande pour le premier match des Portugais dans le groupe F.


Confiné sur le banc de touche en 2012

Contrairement à son grand copain Cristiano Ronaldo, Quaresma n’a pas connu une trajectoire rectiligne en sélection. Devenu international avant ses 20 ans, il n’a pas participé à l’Euro 2004 à domicile ni au Mondial 2006. En 2008, il ne dispute que deux rencontres de l’Euro austro-suisse. Malgré une passe décisive face aux Tchèques, l’ailier à la technique soyeuse reste sur le banc lors de l’élimination des Portugais face à l’Allemagne en quart de finale. Quatre ans plus tard, la compétition continentale sera encore plus frustrante pour celui qui a porté les couleurs du FC Barcelone, du FC Porto, de Chelsea ou encore de l’Inter Milan. Il s’est contenté d’encourager ses partenaires de la voix du banc de touche jusqu’à la défaite de la Selecçao en demi-finale face à l’Espagne. Cette année, en France, Quaresma, mis de côté entre 2012 et 2014, compte bien faire parler de lui et être enfin à la hauteur des grands espoirs placés en lui par tout un pays il y a bientôt treize ans.