Portugal / Guerreiro : « Je vis mon rêve à fond »

Voir le site Euro 2016 de football

RTX2ER2D
Par Audrey Deschamps|Ecrit pour TF1|2016-07-07T09:33:34.605Z, mis à jour 2016-07-07T10:45:27.059Z

Passeur décisif mercredi sur le but de Cristiano Ronaldo, Raphaël Guerreiro jouera la finale sur le sol de son pays d'adoption. Une sentiment particulier pour le désormais ex-Lorientais.

Absent contre la Pologne, Raphaël Guerreiro a fait son retour  en tant que titulaire au poste d'arrière gauche mercredi en demi-finales de l'Euro. Le joueur de 22 ans n'a pas manqué de briller.

Passeur pour Ronaldo

Son nom ne disait pas vraiment grand chose au Portugal. Mais en quelques mois, l'ancien joueur de Caen et de Lorient, qui évoluera à Dortmund la saison prochaine, a intégré le groupe des 23, profitant notamment du forfait de Fabio Coentrao. L'arrière gauche de la Seleção a contribué au premier but de son équipe : « J'ai centré, après, peu importe, qui est à la réception. Je la mets dans la boîte. Si c'est Ronaldo à la réception tant mieux, et si ça apporte un plus à l'équipe, je suis très content. Mais peu importe qui marque, c'est le résultat qui compte. Bravo à lui. »

« C'est un peu un rêve pour moi »

Une finale qui marque sûrement le début d'une grande carrière pour l'un des meilleurs arrières gauches de l'Euro :  « Ça sera ma première finale en grande compétition, ça fait énormément plaisir, je vis mon rêve à fond, s'est satisfait Guerreiro sur beIN Sports mercredi soir après la qualif pour la finale. On a montré qu’on savait marquer et être efficace et après on est resté solide et solidaire comme on sait le faire. »

Dimanche sera un jour particulier pour celui qui a toujours vécu en France mais qui a choisi d'évoluer avec son pays d'origine :  « Ce sera très beau pour moi  de porter le maillot du Portugal en finale de l'Euro, en France. C'est un peu un rêve pour moi. C’est un sentiment de fierté pour ma famille et pour mes amis. A la base, je viens d’ici. Jouer la finale de l’Euro avec le maillot du Portugal en France, ça va être très particulier pour moi et pour tous mes proches. En plus, le Stade de France est à quelques kilomètres de chez moi, donc c’est forcément particulier. »

Quelque ce soit le résultat final, ce match restera à coup sûr gravé dans la mémoire de Raphaël Guerreiro. 

Revoir le jeu de jambes de Guerreiro face à l'Islande : 


► Confectionnez et partagezvotre onze-type de l'Euro 2016 en cliquant ici