République tchèque : Sur les traces des Nedved, Poborsky and Cie

Voir le site Euro 2016 de football

République tchèque : Pavel Nedved
Par Jean-Baptiste NICOLLE|Ecrit pour TF1|2016-06-05T14:53:27.098Z, mis à jour 2016-06-05T14:54:13.203Z

Vainqueurs en 1976 et finalistes en 1996, les Tchèques chercheront à créer un nouvel exploit cette année en France pour leur sixième phase finale consécutive.

La République tchèque et l’Euro, c’est une grande histoire d’amour. D’abord en termes de régularité. Car la République tchèque, c’est avant tout six qualifications en phases finales consécutives, soit aussi bien que les Bleus ! Mais aussi ensuite en termes de résultats. Il y a 20 ans, la sélection emmenée alors par Dusan Uhrin avait atteint la finale de l’Euro en Angleterre contre l’Allemagne en ne s’inclinant que sur un but en or d’Oliver Bierhoff (1-2). Cette génération dorée emmenée par le Ballon d’Or 2003, le génial Karel Poborsky ou encore l’ex-Lensois Vladimir Smicer s’était même payée le luxe d’éliminer l’équipe de France aux tirs aux buts (0-0, 6 t. a. b. à 5).

Euro 2016, un dispositif exceptionnel sur TF1 : 

La feuille morte de Panenka

En remontant encore un peu plus dans le passé, soit encore 20 ans avant en 1976, les Tchécoslovaques à l’époque (la République tchèque et la Slovaquie ne formaient alors qu’un pays) avaient remporté la compétition en finale toujours contre l’Allemagne de l’Ouest  5 tirs aux buts à 3 après que les deux équipes se soient quittées sur le score de 2-2. La compétition restera marquée par le tir au but vainqueur d’Antonin Panenka, une feuille morte qui permettra à son auteur de garder son nom dans les annales et d’être régulièrement cité par les commentateurs du monde entier.

Une demi-finale en 2004

Mais lors des cinq précédentes éditions, la République tchèque n’a pas toujours laissé un souvenir impérissable. Hormis une demi-finale perdue en 2004 par le futur vainqueur grec 1-0, les Tchèques ont dû baisser pavillon au premier tour en 2000 et en 2008, puis en quarts de finale en 2012 sur un but de Cristiano Ronaldo (0-1). Petr Cech et ses coéquipiers parviendront-ils à faire mieux ? Premier élément de réponse le 13 juin dès 15h contre l’Espagne pour leur entrée en scène.