Dans l'actualité récente

La République tchèque vise au moins les huitièmes

Voir le site Euro 2016 de football

RTR4ED4U
Par Nicolas BAMBA|Ecrit pour TF1|2016-06-05T11:22:01.673Z, mis à jour 2016-06-06T12:04:16.198Z

Emmenée par ses leaders Petr Cech et Tomas Rosicky, la République tchèque entend sortir de son groupe. Dans son histoire, la sélection tchèque a souvent brillé à l'Euro.

Sans doute la République tchèque a-t-elle présenté de meilleures équipes lors de précédents championnats d'Europe des nations. Elle ne figure pas parmi les gros poissons de cet Euro 2016. Mais ce serait malgré tout une erreur de la sous-estimer.



Une vieille habituée de l'Euro

Très solide lors des éliminatoires malgré une défense frileuse, la République tchèque peut compter sur son passé, elle qui n'a manqué aucun Euro depuis 1996 après l'indépendance proclamée du pays en 1993. Hormis les échecs de 2000 (les Tchèques n'avaient pas démérité dans le « groupe de la mort » face à la France et aux Pays-Bas) et de 2008, la sélection nationale a souvent brillé à l'Euro. Plusieurs fois, cela s'est joué à bien peu de choses : un but en or par-ci, un but en argent par-là, un but d'anthologie encaissé dans les dernières minutes... Qu'ils soient attendus ou pas, les Tchèques passent rarement au travers lors du rendez-vous continental.

La première menace de l'Espagne

Le groupe D de cet Euro 2016 est sans doute l'un des plus relevés. Aux côtés de la République tchèque, on retrouve l'Espagne, double tenante du titre. La Furia Roja fait naturellement figure de favori pour la première place. La Turquie, dominée par les Tchèques en éliminatoires, et la Croatie complètent le groupe. L'objectif premier de l'équipe du sélectionneur Pavel Vrba sera de sortir de cette poule. La deuxième place semble accessible face aux Turcs et aux Croates. Et un bon résultat lors du choc d'entrée face à l'Espagne le 13 juin pourrait vite transcender les coéquipiers du capitaine Tomas Rosicky.