Dans l'actualité récente

Revivez l’avant-match de Portugal-Islande avec Margotton et Lizarazu

Voir le site Euro 2016 de football

Portugal Islande
Par Axel BENCHINA|Ecrit pour TF1|2016-06-15T09:24:55.013Z, mis à jour 2016-06-15T10:33:34.895Z

Avant le match nul entre le Portugal et l’Islande mardi soir en direct sur TF1, Grégoire Margotton et Bixente Lizarazu sont revenus sur les forces et faiblesses des deux équipes.

Gregoire Margotton et Bixente Lizarazu ont analysé les forces en présence de Portugal-Islande (1-1) avant la rencontre. 


« Ronaldo est la clé »

Le Portugal a déçu mardi soir face à l’Islande. Après une première période emballante, les Lusitaniens ne sont pas parvenus à creuser l’écart et ont même été rejoints sur une erreur de marquage incroyable. Cristiano Ronaldo n’a pas réussi à inscrire un but malgré quelques occasions franches. Avant le match, Grégoire Margotton et Bixente Lizarazu étaient unanimes pourtant, Ronaldo est la clé : « Le Portugal, c’est Cristiano Ronaldo et quand tu as Ronaldo dans ton équipe cela change beaucoup de choses. Pas beaucoup d’équipes ont un joueur de ce niveau-là » assure le consultant. Grégoire Margotton va même plus loin : « Ronaldo est la clé. Les Portugais ont compris qu’ils avaient un joueur hors-norme. »

Quant aux Islandais, les deux hommes avaient vu juste. Ils avaient prédit une solidité défensive exemplaire de la part des hommes de Lars Lagerback : « C’est très solide, c’est tactiquement en place. Les Portugais vont avoir du mal à prendre à défaut cette équipe » sentait le commentateur vedette. Le champion du monde 1998 a lui aussi prévenu les Portugais sur le potentiel islandais : « C’est une équipe plus technique qu’avant. Ils ont gardé leurs capacités athlétiques et leur mental de vikings ».


TF1 en tête des audiences grâce à Portugal-Islande


7,1 millions de personnes étaient devant TF1 mardi soir pour regarder Portugal-Islande. La forte communauté portugaise, présente en France, a largement contribué à ce succès. TF1 devance ainsi largement ses concurrents. La part de marché a atteint 28,8% sur les individus de quatre ans et plus et 23% sur les ménagères de moins de cinquante ans.



en savoir plus : Bixente Lizarazu, Equipe du Portugal de Football, Equipe d'Islande de Football