Roumanie : Avec Anghel Iordanescu, ça file droit !

Voir le site Euro 2016 de football

Roumanie : Anghel Iordanescu
Par Jean-Baptiste NICOLLE|Ecrit pour TF1|2016-06-10T09:19:33.408Z, mis à jour 2016-06-10T10:59:32.108Z

Redevenu sélectionneur en 2014 après deux passages à la tête des Tricolorii, Anghel Iordanescu est parvenu à qualifier de nouveau la Roumanie pour une grande compétition. Avec ordre et discipline.

Le communisme et l’ère du dictateur Ceaucescu ont beau être révolus depuis 1989, la sélection roumaine n’en reste pas moins dirigée d’une main de fer. Avec Anghel Iordanescu aux manettes, gare à celui qui arrivera en retard ou ne respectera pas les consignes ! Revenu aux affaires  après l’élimination des Tricolorii des qualifications de la précédente Coupe du Monde, celui que l’on appelait « le Cobra » quand il était joueur n’a pas tardé à remettre de l’ordre de la maison roumaine. Finis les caprices de star et le manque d’ambition. Toute l’équipe s’est mise au diapason pour décrocher sa qualification pour cet Euro. La première à une grande compétition depuis 2008.

Elevé au rang de général

Cette présence à l’Euro représente déjà un nouveau succès pour Anghel Iordanescu. Un de plus, car, rappelons-le, l’ex-entraîneur du Steaua Bucarest finaliste de la Coupe des Champions 1989 (défaite 0-4 contre le Milan AC) était déjà le sélectionneur de la grande équipe de Roumanie des années 1990. Sous sa houlette, les Hagi, Popescu ou Petrescu s’étaient hissés jusqu’en quarts de finale de la Coupe du Monde 1994 aux Etats-Unis. Une performance qui lui vaudra ni plus ni moins d’être promu au rang de général au sein de l’armée roumaine !

Seul échec en sélection en 2004

Anghel Iordanescu quittera ensuite ses fonctions en 1998 avant de prendre en charge l’équipe de Grèce, de bourlinguer en Arabie Saoudite et aux Emirats Arabes Unis, mais aussi de reprendre en main la sélection déjà une deuxième fois entre 2002 et 2004. Sans résultat probant cette fois-ci puisque la Roumanie n’a pas participé à l’Euro au Portugal cette année-là. Aujourd’hui âgé de 66 ans, Anghel Iordanescu n’a pas dit son dernier mot. Cet ancien grand attaquant compte bien s’appuyer sur son organisation défensive pour faire déjouer les Bleus, puis la Suisse et l’Albanie pour se qualifier en huitièmes de finale. Avant une retraite bien méritée ?


en savoir plus : Equipe de Roumanie de Football