Dans l'actualité récente

Russie : Une place au soleil pour Slutsky

Voir le site Euro 2016 de football

RTS71BB
Par Francois TOUMINET|Ecrit pour TF1|2016-06-07T09:39:35.431Z, mis à jour 2016-06-07T09:52:25.011Z

Très populaire dans son pays, Leonid Slutsky s’attaque à son plus gros challenge à seulement deux ans de la Coupe du monde en Russie.

Le successeur de Capello à la tête de la sélection russe rassemble tous les suffrages après avoir mené ses hommes à l'Euro en France. 

France - Russie : voir le grand format en vidéo


Slutsky fait oublier Capello

Il a pris les commandes d'une sélection russe alors très mal en point. Troisième de son groupe en juin dernier après un nouveau revers en Autriche (1-0) et reléguée à quatre points de la Suède d'Ibrahimovic, Leonid Slutsky a su renverser le cours dramatique des choses pour un football russe aux abois et qui imaginait alors l'Euro se dérouler sans lui. A deux ans de la Coupe du Monde sur leurs terres, cela aurait fait tâche. Plébiscité pour ce poste, celui qui est l'entraîneur du CSKA Moscou depuis 2010, n'a depuis pas déçu les dirigeants de la fédération qui l'imagine encore à la tête de la sélection dans deux ans. 

Un entraîneur pragmatique

À 45 ans, Leonid Slutsky a imposé son approche pragmatique pour conduire la Russie, forte de quatre victoires consécutives en fin de parcours de qualifications, à l'Euro. Avec une sélection de vétérans faisant la part belle aux joueurs du CSKA Moscou, dont il est toujours l'entraîneur, il a construit une équipe solide, au jeu direct à défaut d'être séduisant. Mais ce qui a fonctionné en éliminatoires contre de faibles Monténégrins ou Moldaves fonctionnera-t-il face au Pays de Galle de Gareth Bale et la Slovaquie de Marek Hamsik ? Réponse dans quelques jours.

Une double casquette embarrassante

Sa double casquette reste peut-être sa seule faiblesse. Il est ainsi régulièrement critiqué par certains pour prendre dans son groupe de nombreux joueurs du CSKA quel que soit leur état de forme et pour ne pas laisser de place aux jeunes. Mais les résultats parlent pour lui. L’équipe s’est qualifiée pour l’Euro en France et après de nombreuses prestations ternes, Slutsky a redonné confiance à un groupe qui s'avance sans pression vers l'Euro.