Dans l'actualité récente

Russie : Objectif Mondial 2018 !

Voir le site Euro 2016 de football

RTS71BB
Par Francois TOUMINET|Ecrit pour TF1|2016-06-07T13:45:35.765Z, mis à jour 2016-06-07T13:52:32.727Z

Qualifiés in-extremis pour l'Euro, la Russie peut s'appuyer sur des joueurs complémentaires pour faire le boulot et préparer au mieux le Mondial 2018 à domicile.

Derrière l'Angleterre dans le groupe B, la Russie a la possibilité de tirer son épingle du jeu.

France 3 - 2 Russie : voir le but de Zhirkov en vidéo


Le point fort : la culture de l'Euro

Les années passent mais la Russie reste. Depuis qu’elle est Russie et non plus Union soviétique, la sélection nationale est toujours là ou presque. A l’exception de l’Euro 2000 qu’elle avait manqué pour deux malheureux points en éliminatoires, la formation de Slutsky s’est systématiquement invitée au grand bal européen. Son seul fait d’arme : une demi-finale en 2008 (battue par l'Espagne 3-0), la seule année où elle a passé les poules d’ailleurs. Reste que les joueurs sont rompus aux joutes de cette compétition si particulière. Contre les novices Gallois et Slovaques, la différence pourrait donc se faire. 

Le point faible : pas de star 

Privé d'Alan Dzagoev, Zhirkov (blessés) et d'Andreï Archavine (retraite), la Russie ne comporte pas de noms ronflants dans son équipe à-même d'impressionner ses adversaires. Sans un joueur au talent et à la portée médiatique a Russie ne fait pas parler d’elle et surtout, ne fait pas peur. Cela ne veut évidemment pas dire que les joueurs de la Sbornaya manquent de talent. Mais ils manquent d’un leader technique et ils pourraient le payer cher. des faiblesses qui pourraient être compensées par une ossature habituée à jouer ensemble. Une ossature construite autour du CSKA Moscou, dont la défense a été quasiment reconstituée en sélection.

Objectif : préparer le Mondial

La Russie ne sort pas très souvent des poules, c’est un fait. Mais cette année plus qu’aucune autre, elle serait bien inspirée de réussir l’examen de passage. D’une part parce que l’Euro représente sa dernière chance de se préparer pour le Mondial 2018 qu’elle organise. A domicile, la Russie n'aura pas le droit de passer au travers et pour ce faire briller en France serait un bon démarrage. Placé dans le groupe B, la sélection de Slutsky semble se diriger vers une bataille pour la deuxième place avec le Pays de Galles de Bale ou encore une Slovaquie qui a terminé deuxième derrière l'Espagne durant sa phase de qualifications.

Les Russes débuteront face à l'Angleterre le 11 juin, à Marseille. Ils joueront ensuite le 15 juin face à la Slovaquie, à Lille avant de terminer face au Pays de Galles, le 20 juin à Toulouse.