Dans l'actualité récente

Equipe de France : Sakho a demandé à être suspendu

Voir le site Euro 2016 de football

Mamadou Sakho.
Par Emmanuel LANGELLIER|Ecrit pour TF1|2016-06-09T12:34:20.076Z, mis à jour 2016-06-09T12:56:44.393Z

Le chef du service médical et antidopage de l’UEFA, a expliqué que Mamadou Sakho, non retenu par Didier Deschamps pour l’Euro, a demandé à l’instance européenne à être suspendu provisoirement.

Non retenu alors qu’il aurait pu l’être 

Titulaire lors de la dernière Coupe du monde 2014 au Brésil au côté de Raphaël Varane en charnière centrale de l’équipe de France, Mamadou Sakho regardera le match d’ouverture de l’Euro 2016 devant sa télévision, vendredi soir (France-Roumanie, coup d’envoi à 21 heures en direct sur TF1). Contrôlé positif à un brûleur de graisses, le défenseur de Liverpool n’a en effet pas été retenu par Didier Deschamps alors qu’il aurait pu finalement l’être car sa suspension provisoire a pris fin avant le coup d’envoi de la compétition. 

« Il a souhaité être suspendu de manière provisoire, de sa propre volonté, et l'UEFA a accédé à sa demande » 

Marc Vouillamoz, le chef du service médical et antidopage de l’UEFA, a expliqué que le défenseur français a demandé à l’instance européenne à être suspendu provisoirement : «Certaines substances entraînent une suspension automatique, d'autres non. Et dans ce cas présent, le joueur a souhaité être suspendu de manière provisoire, de sa propre volonté, et l'UEFA a accédé à sa demande.» Cette suspension provisoire s’est achevée le 28 mai dernier, libérant le défenseur pour jouer avec Liverpool ou les Bleus. Mais le sélectionneur national avait déjà fait son choix. 

A quand l’épilogue ? 

La date du verdict final concernant Sakho, rendu par la commission de discipline de l’UEFA, qui est indépendante, n’est toutefois pas encore définie. « A ma connaissance, la commission disciplinaire va se prononcer assez rapidement sur le cas, a expliqué Vouillamoz. Des renseignements ont été pris auprès d'experts, des documents ont été transmis à la défense du joueur. Maintenant le joueur a la possibilité de s'exprimer, et une fois que le joueur aura donné son opinion, la commission va se pencher très rapidement sur le cas. » 


France 1 - 0 Ukraine : le premier but de Sakho



en savoir plus : Equipe de France de Football