Dans l'actualité récente

Suède : Ibrahimovic, la star indispensable

Voir le site Euro 2016 de football

But de Zlatan Ibrahimovic avec l'équipe de Suède de football
Par Teddy VADEEVALOO|Ecrit pour TF1|2016-06-05T13:47:00.717Z, mis à jour 2016-06-05T13:49:07.798Z

Zlatan Ibrahimovic sera le capitaine d’une Suède qui comptera beaucoup sur son talent pour sortir de sa poule. L' ex-attaquant du PSG veut marquer de son empreinte cet Euro en France.

Dire que certains l’estimaient usé. A 34 ans, Zlatan Ibrahimovic vient de démonter qu’il n’avait rien perdu de ses qualités. L’attaquant suédois a sans doute réalisé sa plus belle saison sous les couleurs du PSG (50 buts en 51 matches toutes compétitions confondues). Et semble dans les meilleures dispositions mentales et physiques pour aborder cet Euro.

Zlatan Ibrahimovic étale sa technique


Une histoire parfois tumultueuse avec la sélection

Sélectionné pour la première fois en 2001, Ibrahimovic ne tarde pas à prendre du poids dans cette équipe. Remplaçant pour le Mondial 2002, il est en revanche titulaire à l’Euro 2004 au côté d’Henrik Larsson. Et brille en inscrivant deux buts, dont un face à l’Italie sur une subtile aile de pigeon. Son seul éclair lors d’une grande compétition. Car la suite s’avère moins rose pour l’attaquant caractériel.

 Ne disputant que deux matches lors de la Coupe du monde 2006 pour cause de blessures, il traverse une période agitée lorsqu’il se fait expulser de la sélection en raison d’une sortie nocturne juste avant un match qualificatif pour l’Euro 2008. Il annonce alors sa retraite anticipée avant de revenir sur sa décision afin de participer au championnat d’Europe, au cours duquel il met un terme à près de trois sans marquer en sélection.


Un énième record pour lui

Qualifiés pour l’Euro 2012, les Scandinaves peuvent encore compter sur Ibrahimovic, auteur de deux buts dont un contre la France. Mais cela ne suffit pas à empêcher l’élimination au premier tour. Cela n’amoindrit nullement son statut puisqu’il prend une autre dimension avec la Suède suite à un match historique face à l’Angleterre en amical, en novembre 2012. Il est l’auteur d’un quadruplé avec notamment cet incroyable retourné acrobatique de plus de 35 mètres. Mais sa sélection ne se qualifie pour le Mondial au Brésil après un barrage perdu face au Portugal, malgré un doublé d’ « Ibra ». Ce qui fera dire à ce dernier : « Une Coupe du monde sans moi, je ne la regarderai pas ».

En septembre 2014, il finit par devenir le meilleur buteur de l’histoire de sa sélection (dépassant les 49 buts de Sven Rydell). Et participe grandement à la qualification de la Suède pour l’Euro en inscrivant 11 des 19 buts de l’équipe en phase de qualifications, dont trois en barrage. De quoi le rendre indispensable. Et ce, dès le 13 juin prochain face à l’Eire, dans un Stade de France qu’il va retrouver, trois semaines après son dernier match au PSG.