Dans l'actualité récente

Suisse : La Nati à la relance avant l'Euro

Voir le site Euro 2016 de football

La Suisse a retrouvé ses esprits au meilleur moment
Par Teddy VADEEVALOO|Ecrit pour TF1|2016-06-04T08:11:33.530Z, mis à jour 2016-06-04T16:03:25.467Z

Après trois défaites consécutives, la Suisse s’est un peu relancé avant l’Euro et est parvenu à battre la Moldavie en amical ce vendredi.

Avant le coup d’envoi de l’Euro, les Suisses se sont un peu rassurés. Après avoir été défaits par l’Eire (0-1), la Bosnie (0-2) et la Belgique (1-2), les hommes de Vladimir Petkovic ont disposé de la modeste Moldavie pour le compte de leur dernier match de préparation (2-1).

Euro 2016, un programme exceptionnel sur TF1 :



Un succès étriqué mais mal récompensé

Face à la 159ème nation mondiale, les Helvètes ont d’abord été en réussite lorsque le coup de tête lobé de Dzemaïli a heurté la barre avant de rebondir derrière la nuque du gardien moldave et de filer au fond des filets (1-0, 12ème). Mais la suite fut plus laborieuse pour les Suisses, qui ont tardé à faire le break devant le gâchis de Shaqiri et ses partenaires. Ils l’ont d’ailleurs payé lorsque Ginsari a égalisé d’une frappe splendide (1-1, 70ème). La Nati s’en est toutefois sortie grâce à Mehmedi, entré à la place d’un Derdiyok décevant lors de ses dernières sorties. L’attaquant du Bayer Leverkusen a conclu une belle séquence à trois pour venir offrir un court succès à son équipe (2-1, 75ème).

Encore des interrogations pour Petkovic

Ce dernier match avant l’Euro a été disputé avec une équipe quasiment-type. Mais, comme la France, les Suisses n’ont pas encore trouvé la bonne formule derrière. Von Bergen et Schär ont ainsi été associés pour la première fois en défense centrale. Même souci devant. Petkovic n’a pas encore opté pour son titulaire à la pointe du 4-2-3-1 habituel. Le sélectionneur a le choix entre Derdiyok, décevant donc ces derniers temps, et Seferovic, qui n’a marqué que quatre buts cette saison avec son club de Francfort mais deux avec sa sélection. A moins qu’il ne recoure à la solution Embolo, intéressant face à la Moldavie. Réponse le 11 juin pour le premier match des Suisses à l’Euro face à l’Albanie.