Suisse : Shaqiri et Xhaka valent le coup d’œil

Voir le site Euro 2016 de football

Shaqiri venge la Suisse en attendant l'Argentine
Par Emmanuel LANGELLIER|Ecrit pour TF1|2016-06-08T13:44:24.741Z, mis à jour 2016-06-09T15:16:20.351Z

La Suisse s’appuiera sur deux joyaux à l’Euro. Xherdan Shaqiri et Granit Xhaka représentent deux atouts de poids pour déstabiliser Français, Albanais et Roumains.

France - Ecosse, le résumé en vidéo :


Shaqiri, la star 

En l’absence de l’attaquant de pointe Drmic, touché au genou et rapidement forfait pour l’Euro 2016, Xherdan Shaqiri devrait constituer le principal danger suisse pour la France, l’Albanie et la Roumanie qui croiseront sa route dans l’Hexagone. A 24 ans, le milieu offensif a déjà roulé sa bosse au FC Bâle, au Bayern Munich, à l’Inter Milan et Stoke City, rien que ça. Et il affiche déjà plus de 50 sélections et un pécule de 17 buts. Petit (1,69 m), puissant et vif, il peut déstabiliser une défense à tout moment, même si son talent précoce s’est quelque peu dilué ces dernières saisons. Que ce soit sur le côté ou dans l’axe, son profil propose une des forces du football moderne. 

Xhaka, pépite transférée à Arsenal 

D’origine albanaise mais né à Bâle où il a grandi, Granit Xhaka n’est pas le perdreau de l’année mais à 23 ans, il représente une valeur montante de première envergure. La preuve : Arsenal vient de recruter celui qui était capitaine du Borussia Mönchengladbach pour une longue durée. Vladimir Petkovic le sait et l’a installé au cœur de son dispositif. Comparé à Bastian Schweinsteiger par l’ancien sélectionneur suisse Ottmar Hitzfeld, sa technique et sa vision du jeu sont exceptionnelles. 

Finaliste de l’Euro Espoirs en 2011 comme Shaqiri, Xhaka se montre très ambitieux pour l’Euro où il va croiser son frère Taulent (25 ans), qui a opté pour la nationalité albanaise. « Il y a des équipes qui arriveront avec un statut de favori. On n’en fait pas partie au départ. Mais dans mon esprit, je ne vais pas faire mes bagages pour dix jours seulement. Je pars pour disputer tout le tournoi et, pourquoi pas, avec un peu de chance et en réalisant de bonnes prestations, ne pas penser au titre », a tout bonnement confié le numéro 10 helvétique. 

en savoir plus : Equipe de Suisse de Football