Un carton bleu pour promouvoir le fair-play

Voir le site Euro 2016 de football

Carton bleu
Par Audrey Deschamps|Ecrit pour TF1|2016-05-01T15:29:19.502Z, mis à jour 2016-05-01T15:29:19.502Z

Après le carton jaune et le rouge, voici le carton bleu. Un petit nouveau visant à valoriser le plaisir de jouer et le fair-play chez les jeunes footballeurs.

Invité de Luis Attaque su RMC Sport il y a quelques jours, Thierry Braillard, secrétaire d'état chargé des sports, a présenté l'opération " carton bleu" lancée ce week-end. Dont l'objectif est de promouvoir l'exemplarité des jeunes joueurs sur le terrain.

Faire le lien avec l'Euro 

" C'est Luis Fernandez qui est à l'origine de cette opération. Il avait souhaité me rencontrer un jour et m'a dit : " Ce que je vois sur les terrains amateurs ne me convient pas. Qu'est-ce qu'on pourrait faire?" déclare Thierry Braillard. La Fédération, elle aussi, se posait cette même question. " Si on a choisi le carton bleu, c'est aussi pour faire le lien avec l'Euro 2016. On parle de l'exemplarité des professionnels. Il faut, dès le départ, sensibiliser les jeunes aux questions de respect sur le terrain, de respect des décisions du coach, de l'arbitre, de l'adversaire."

Une belle récompense

Lancée sur tous les terrains en France ce week-end, l'opération "carton bleu" va permettre aux jeunes de gagner des places pour la compétition. Le ministère des Sports va faire gagner 2000 places pour l'Euro 2016 aux jeunes footballeurs de 12 à 15 ans les plus fair-play lors des rencontre organisées par la FFF. Environ 6 000 équipes féminines et masculines se sont prêtées au jeu. C'est le DTN de l'arbitrage, Pascal Garibian, qui s'en occupe. Un tirage au sort sera ensuite effectué pour désigner les heureux gagnants.

Un carton aussi pour les parents

Si cette opération vise d'abord les adolescents, elle sert aussi à sensibiliser les parents qui ont un rôle essentiel à jouer. Comme le précise Thierry Braillard : " A travers ce carton bleu, c'est la mise en avant du respect que l'on porte. Des fois, notre enfant est remplaçant. Il faut aussi respecter le choix de l'entraîneur. Les parents n'ont pas à intervenir. C'est tout cela que l'on va inclure dans cette opération."