Dans l'actualité récente

L'analyse : Une Italie tueuse, un Zlatan absent

Voir le site Euro 2016 de football

Eder (Italie)
Par Alexandre Coiquil|Ecrit pour TF1|2016-06-17T16:43:46.846Z, mis à jour 2016-06-18T07:47:26.175Z

Vainqueur au forceps de la Suède (1-0), vendredi à Toulouse, l'Italie s'est montrée froide de réalisme après une première période de moyenne facture. Côté Suède, Zlatan Ibrahimovic n'a pas pesé.

Le fait du match

La question mérite d’être posée. Y-avait-il penalty sur Andreas Granqvist à la 95e minute ? Monté pour apporter du poids dans la surface de réparation italienne, sur la dernière action du match de la Suède, le défenseur central a clairement été accroché par le maillot par Leonardo Bonucci.  Monsieur Kassai en a décidé autrement mais on a bien aperçu qu'il avait réfléchi et discuté avec ses assistants avant de prendre sa décision. Un choix fort qui a finalement donné à l'Italie les trois points de la victoire et une qualification en huitième de finale.

L’homme du match

Auteur du but de la délivrance, Eder a été l’homme de cette rencontre entre l’Italie et la Suède. Très actif sur le front de l’attaque, le buteur de l’Inter Milan a réussi une seconde période complète. Pas toujours dominatrice, la Squadra s’est portée sur le but d’Andreas Isaksson par à coups lors de ce second acte. Quand elle l’a fait, Eder a toujours répondu présent.

C’est d'ailleurs lui qui a servi Graziano Pellè, auteur de la première occasion franche à la 48e minute. Sa complémentarité avec le buteur de Southampton s’est ensuite transposée avec Simone Zaza, qui l’a servi sur un plateau à la 88e minute pour l'ouverture du score. En première période, l’ancien joueur de la Sampdoria s’était distingué avec une statistique peu banale : il n’avait pas effectué une seule passe vers un coéquipier. Problème rapidement réglé par la suite. Sa Polyvalence a et sa faculté de décrochage en tous cas fait un bien fou à la Squadra.

Les tops, les flops

Les tops

La défense de l’Italie. On l’avait vu face à la Belgique, le trio de défenseurs centraux de la Squadra c’est vraiment du solide. Andrea Barzagli, Leonardo Bonnucci et Giorgio Chiellini ont complètement éteint les attaquants de la Suède et brisé le jeu vers l’avant de celle-ci. Un bis repetita de leur première sortie face aux Diables Rouges. Le trio de la Juventus a encore impressionné.

Kim Kallström. L’équipe de Suède a quand même sorti une copie plus que correcte lors de la première période et l’ancien lyonnais y a été pour quelque chose. Au four et au moulin à la récupération,  très précieux pour ses défenseurs pour sa capacité à venir se glisser avec eux en phase défensive, le milieu de terrain s’est également démultiplié pour organiser le jeu de son équipe. S’il a perdu en influence en fin de match, sa sortie du jour est à souligner.

Le flop

Zlatan Ibrahimovic. Muselé par la défense de l’Italie, l’attaquant suédois a été porté-disparu pendant la quasi-totalité de la rencontre. Sa seule grosse occasion, une frappe à bout portant envoyée hors-cadre (72e), n’a même pas été comptabilisée suite à un hors-jeu. Probablement mieux pour lui. Il aura une dernière chance de marquer face à la Belgique.

Le chiffre du match

0 – Comme le nombre de tir cadré par la Suède après ses deux premières rencontres dans cet Euro 2016 (face à l’Irlande et l’Italie). La dernière fois qu’une équipe n’a pas cadré un seul tir lors de deux matches consécutifs en Championnat d’Europe, il fallait remonter à l’édition 1980.

Le match vu depuis Twitter

L'Italie a remis les pendules à l'heure en seconde période mais attention à son adversaire en huitième de finale : Espagne ou Croatie alors ?
 

Zlatan Ibrahimovic n'avait visiblement pas lu « Le Voyage de Gulliver. »

Et maintenant ?

L’Italie, avec deux victoires en deux rencontres, a validé son billet pour les huitièmes de finale de l’Euro 2016. Elle n'avait plus réussi à se qualifier pour la phase finale depuis l'édition 2000 où elle avait perdu en finale face à la France (2-1 a.p). Elle est la deuxième équipe du tournoi à se qualifier après la France. 

De son côté, la Suède n’est pas encore éliminée. Mais elle devra battre la Belgique lors de la dernière rencontre pour espérer quelque chose.


en savoir plus : Equipe d'Italie de Football, Equipe de Suède de Football