Dans l'actualité récente

Croatie : Victorieuse de l'Espagne, la Croatie a de la réserve

Voir le site Euro 2016 de football

Croatie
Par Louis-Marie VALIN|Ecrit pour TF1|2016-06-22T15:11:04.416Z, mis à jour 2016-06-22T15:27:20.794Z

Vainqueur de l'Espagne malgré des absences de marque, la Croatie a surpris par la qualité de ses remplaçants. De quoi voir loin dans cet Euro ?

On savait que l’équipe Dalmate serait à surveiller, voire à craindre. Sous la houlette de son maestro Luka Modric, elle était même rangée parmi les outsiders  de cette compétition. Pourtant, c’est sans son magicien madrilène qu’elle a réalisé l’un des premiers gros coups de l’Euro en dominant l’Espagne 2-1 et sortir en tête d’un groupe particulièrement relevé.


Un Groupe sans faille

Si la sélection au damier se distingue au premier regard par un milieu de terrain alléchant peuplé d’artistes tels que Modric, Rakitic ou Kovacic, son premier tour abouti a surtout fait étalage d’une sélection complète dans toutes les lignes, sans points faibles apparents.

Un gardien décisif bien connu en Ligue 1, Subasic, une défense solide autour du guerrier Corluka et de l’inusable capitaine Srna, un milieu brillant avec notamment Modric et Rakitic et une attaque de feu menée par Mandzukic et Perisic, la Croatie présente une ossature très solide et fiable, dotée d’un vécu collectif inestimable.

Mais le principal enseignement de cette victoire contre l’épouvantail espagnol, c’est surtout que la bande d’Ante Pavic sait s’affranchir de certains de ses leaders avec succès. Privée de Modric et Mandzukic, on ne donnait pas cher de ses chances et pourtant elle a su s’appuyer sur des doublures de qualité. Rog, Brozovic ou Kalinic, auteur d’un superbe but, représentent le réservoir indispensable à une sélection qui veut aller loin.


Un tableau dégagé

Et de l’ambition, les Croates peuvent légitimement en avoir. Avec cette première place, ils se retrouvent dans une partie de tableau beaucoup moins relevée. Exit l’Espagne, la France, l’Angleterre, l’Allemagne ou l’Italie ! La Croatie ne pourra les rencontrer qu’en finale.

D’ici là, après un huitième contre un troisième de groupe, elle pourrait croiser la Pologne en quarts avant une demie potentielle contre le Portugal ou la Belgique. Rien d’insurmontable pour une équipe qui aura retrouvé toutes ses forces vives.

Plus qu’un outsider, la Croatie peut vraiment voir loin et ressemble de plus en plus à un favori.



en savoir plus : Euro 2016 : Croatie - Espagne, Equipe de Croatie de Football