Dans l'actualité récente

Violence : Amendes pour la Hongrie et la Croatie, qui appelle au calme

Voir le site Euro 2016 de football

EURO 2016 - Turquie / Croatie
Par Jean-Moïse DUBOURG|Ecrit pour TF1|2016-06-21T15:35:35.723Z, mis à jour 2016-06-21T15:36:50.514Z

Les Fédérations croate et hongroise ont écopé d'amendes de la part de l'UEFA suite aux débordements de leurs supporters dans les stades de l'Euro. Les dirigeants croates ont lancé un appel mardi.

Les sanctions à l’encontre des Fédérations croate et hongroise sont désormais connues. Lundi, l’UEFA a infligé une amende de 100 000 euros (et une interdiction avec sursis de vente de tickets de matches à certains supporters) à la Croatie ; mardi, la Hongrie a écopé de 65 000 euros. Les supporters croates, les plus virulents dans les stades depuis le début du Championnat d’Europe, avaient sérieusement perturbé la rencontre République tchèque-Croatie (2-2) vendredi dernier à Saint-Etienne en expédiant notamment plusieurs fumigènes sur la pelouse de Geoffroy-Guichard. Un pétard avait également éclaté à proximité d’un stadier, immédiatement évacué.

La Fédération croate lance un appel

Alors que les hooligans croates sont en conflit ouvert avec la Fédération de leur pays (HNS), cette dernière a lancé mardi un appel au calme à quelques heures du match contre l’Espagne, programmé à 21h à Bordeaux. « Nous vous implorons de supporter la Croatie vers la victoire de manière correcte, a scandé la HNS dans un communiqué. Disons ‘‘ non ’’ à la discrimination, au racisme et à la violence. » Il faut dire que certains fans croates - qui estimeraient que le départ des hauts dirigeants de leur Fédération ne passera que par la multiplication des incidents dans les stades - ont de nouveau menacé de perturber le match face aux Espagnols. Des menaces prises avec plus ou moins de sérieux tant leur revendication anticipée parait surprenante. Réponse mardi soir en Gironde.

Un Hongrois en prison

De son côté, la Hongrie va devoir payer pour les incidents provoqués par ses supporters (échauffourées avec la police et des stadiers, jets de fumigènes), samedi dernier lors du match Islande-Hongrie (1-1), à Marseille. Dans la journée de lundi, toujours suite à ces débordements, un « supporter » hongrois avait écopé de six mois de prison ferme de la part de la justice française.

en savoir plus : Equipe de Croatie de Football, Equipe de Hongrie de Football