Suisse / Petkovic : « Nous devons être à 110 % »

Voir le site Euro 2016 de football

coach suisse
Par Audrey Deschamps|Ecrit pour TF1|2016-06-15T10:32:59.655Z, mis à jour 2016-06-15T10:44:00.949Z

En conférence de presse à la veille d'affronter la Roumanie au Parc des Princes mercredi (18h00), Vladimir Petkovic a confié jouer la gagne et rien d'autre.

La Suisse a gagné son premier match (1-0 face à l'Albanie). Et pourtant, le sélectionneur Vladimir Petkovic n'était pas totalement satisfait de la performance de ses joueurs.  Face à la Roumanie aujourd'hui à 18h au Parc des Princes, la Suisse peut rentrer dans l'histoire en cas de victoire.


Donner plus

Une victoire n'est pas toujours synonyme de satisfaction. La Suisse est bien rentrée dans la compétition contre l'Albanie mais le coach sait que ses joueurs peuvent bien mieux faire : « Comme je l'ai toujours expliqué, notre objectif est de nous qualifier à l'issue de ces deux matches. On va faire tout ce qu'on peut face à cette équipe très forte, qui a les moyens de gagner. On doit faire de notre mieux pour réussir à les battre, mais je pense que nous avons les moyens de le faire. J'ai regardé cette équipe de Roumanie face à la France, toute l'équipe m'a impressionné, elle a réussi à mettre en difficulté la France alors que c'est une très bonne équipe. D'un point de vue physique comme psychologique, ils sont en très bonne forme, donc nous savons que nous devons être à 110% pour ce match. Nous savons ce que nous avons donné face à l'Albanie, et, contre la Roumanie, ça pourrait bien ne pas suffire.»

Rentrer dans l'histoire

Au delà de l'efficacité de son groupe, Vladimir Petkovic a toujours affirmé vouloir faire de grandes choses avec la Suisse. Si cette dernière parvient à se qualifier pour le deuxième tour, il serait le premier coach de la Suisse à gagner deux matchs dans une phases finale d'un Euro : « On veut toujours atteindre le maximum et, donc, les trois points. On vise une seconde victoire, ce que la Suisse n’a jamais réussi en poule (lors d’un Euro). Ce serait une bonne base sur laquelle construire l’avenir.»

Avant d'ajouter« Nous allons tout entreprendre pour y parvenir. Je sens les joueurs prêts à élever le niveau de performance par rapport au match de Lens. Ils sont bien dans leur tête. Le fait d'avoir un jour de repos de moins que les Roumains qui ont joué vendredi soir ne compte pas vraiment au début d'un tournoi.»


en savoir plus : Euro 2016 : Roumanie - Suisse, Equipe de Suisse de Football