Bonucci – Chiellini, la clé du succès italien

Par Julien KOBANA | Écrit pour TF1 |
| Voir le site de L'équipe de France (Euro Qualifiers et matchs amicaux)
Bonucci – Chiellini, la clé du succès italien
Les deux défenseurs ont été la pièce maitresse du groupe italien. Précieux dans le jeu et animés par un état d’esprit formidable, les deux arrières ont été remarquables tout au long de l'Euro.

Ils sont coéquipiers depuis 2010 en club comme en sélection, et tous deux semblent s’être bonifiés avec le temps. Leonardo Bonucci et Giorgio Chiellini ont été les tauliers d’une défense italienne rarement mise en défaut. Que ce soit Kane, Morata ou Lukaku, le résultat a toujours été le même. Les deux défenseurs centraux sont ressortis invaincus.

13 tirs cadrés contre l’Italie

La défense a été l’un des points forts de l’Italie lors de l’Euro 2020. En sept matches, peu importe la configuration des rencontres, les arrières italiens ont rarement été pris en défaut. Même au plus fort des dominations autrichiennes, belges ou espagnoles, Leonardo Bonucci et Giorgio Chiellini ont dégagé une impression de supériorité presque insolante. Un chiffre atteste par ailleurs de ce ressenti. En sept matches, ils n’ont concédé que 13 tirs cadrés. Soit moins de deux par rencontres.

Le mur que constituait Gianluigi Donnarumma, meilleur gardien du tournoi était lui-même protégé par un autre mur. Les deux défenseurs turinois ont laissé une impression unique dont peut-être seuls Maguire et Stones se sont approchés au cours de l’Euro. Malgré leur âge, (34 ans pour Bonucci et 36 pour Chiellini), c’est un sentiment d’une renaissance retrouvée qui a entourée la défense italienne. Seuls Morata et Lukaku leur ont causé un peu de problèmes. Autrement, ils ont surclassé leurs adversaires.

7 fautes commises à eux deux lors de l’Euro

Selon le site de l’UEFA, il ne s’agit pas que d’un ressenti. Cette supériorité se traduit aussi par le nombre de fautes commises et de fautes subies. En cinq matches joués, Giorgio Chiellini a été sanctionné à cinq reprises par l’arbitre pour un carton jaune (tirage de maillot sur Saka en finale). Mais son compère fait encore mieux. Leonardo Bonucci a commis seulement deux fautes (toutes deux sanctionnées d’un carton) pour au final subir cinq fautes lors du tournoi.

Eux qui trainent une réputation de défenseurs durs et parfois à la limite ont fait parler leurs expériences pour dominer les attaques adverses. Autre chiffre intéressant par rapport à la finale de l’Euro, Harry Kane n’a effectué aucune frappe sur les buts italiens. C’est dire la difficulté rencontrée par l’attaquant des Spurs. Lors de la compétition, Roberto Mancini a donné la parole à sa défense. Bonucci et Chiellini ont répondu en exprimant un mélange de sérénité, d’expérience et de succès.

Vidéos associées

News associées